BFMTV

Eva Longoria révèle avoir été harcelée sur le tournage de Desperate Housewives

Eva Longoria lors de sa grossesse en mai 2018

Eva Longoria lors de sa grossesse en mai 2018 - Robyn Beck - AFP

Dans une lettre en soutien à Felicity Huffman, accusée d'avoir versé de l'argent pour falsifier des résultats scolaires de sa fille, Eva Longoria révèle avoir été victime de harcèlement sur le tournage de la série.

Eva Longoria a connu des jours difficiles sur le plateau de Desperate Housewives. L'actrice américaine a rédigé une lettre destinée au juge chargé de statuer sur l'affaire des pots-de-vin versés à des universités, dans laquelle baigne Felicity Huffman. Afin de défendre son amie et ancienne collègue, elle y révèle avoir été harcelée, visiblement moralement. Et remercie Felicity Huffman d'être intervenue. 

"À une époque, j'ai été harcelée au travail par un(e) collègue, écrit-elle dans cette lettre, rendue publique par NBC News. "Je redoutais les jours où je devais travailler avec cette personne parce que c'était de la torture pure. Jusqu'au jour où Felicity a dit à mon harceleur/ma harceleuse 'ça suffit', et tout s'est arrêté. Felicity pouvait sentir que j'étais anxieuse même si je ne m'étais jamais plainte et n'avais jamais parlé de ces abus à quiconque."

De nombreuses personnalités poursuivies

Elle vante également l'empathie et la douceur de Felicity Huffman, qui selon elle l'a soutenue lorsqu'elle a voulu renégocier son salaire, moins élevé que celui des autres actrices de la série. Elle assure également qu'elle est la seule à l'avoir aidée dans ses travaux caritatifs. 

Felicity Huffman fait partie de la cinquantaine de personnalités accusées d'avoir versé des pots-de-vin à des universités américaines afin de favoriser leurs enfants. Elle a plaidé coupable en mai dernier. Elle connaîtra sa peine le 13 septembre: le bureau du procureur a recommandé une peine d'un an de mise à l'épreuve et 20.000 dollars d'amende. 

Benjamin Pierret