BFMTV

Épinglée par Hugo Clément, Elsa Dasc se défend d'avoir maltraité des animaux

Hugo Clément

Hugo Clément - Geoffroy Van Der Hasselt - AFP

Elsa Dasc a suscité la polémique après avoir publié sur Instagram une photo la représentant avec un léopard en laisse.

L'influenceuse Elsa Dasc est au cœur d'une polémique après avoir publié sur Instagram une photo la représentant avec un léopard en laisse dans un zoo privé de Dubaï. Après avoir été épinglée par le journaliste Hugo Clément, elle a présenté ses excuses sur le réseau social.

"Je prends la parole pour parler de ce qui s'est passé hier. J'ai posté une photo que je n'aurais pas dû et je suis vraiment, vraiment désolée", explique-t-elle avant d'ajouter qu'elle est "contre les zoos": "Je déteste ça. En Thaïlande, je n'ai jamais mis les pieds là-dedans. J'ai refusé catégoriquement de prendre des photos avec des éléphants", ajoute-t-elle. 

"C'était complètement débile et pour ça je m'excuse"

Elle précise que la situation, à Dubaï, était différente: "On m'a présenté ça comme un parc privé, avec seulement dix personnes par jour. On peut voir des animaux se balader, voir des bébés lions. Forcément, j'ai dit 'oui'. J'en ai fait la surprise à mon mari et je ne l'ai pas dit à mon agence, parce qu'elle n'a rien à voir là-dedans", poursuit-elle avant de présenter ses excuses à ses fans:

"J'avoue j'ai abusé", dit-elle à propos de l'image où elle pose avec un léopard en laisse. "Je tiens à dire la vérité: toute la journée, il se baladait tout seul. C'est moi, pour la photo, j'ai voulu le tenir en laisse. C'était complètement débile et pour ça je m'excuse." 

Hugo Clément a interpellé sur Instagram ce lundi l'influenceuse et son mari Arthur Vernet: "C’est l’histoire de deux 'influenceurs' français [...] qui posent avec un guépard en laisse et un lionceau, pour faire la promotion du 'parc privé' @privatezoo_dubai. Cet établissement propose aux riches touristes de venir jouer avec des animaux sauvages menacés comme s’il s’agissait de peluches. La première photo a été supprimée par Elsa Dasc suite à vos remarques, mais les autres sont toujours en ligne, ainsi que les stories. La légende écrite par Elsa Dasc disait: 'Comme quoi les animaux sauvages ne le sont pas tant que ça'."

Dans un communiqué publié quelques instants avant les excuses d'Elsa Dasc, son agent Shauna Events a tenu à se désolidariser de l'influenceuse, précisant: "L'agence Shauna Events n'est pas à l'origine de cette promotion. Il s'agit d'une initiative personnelle d'Elsa Dasc et d'une publication maladroite. Nous travaillons avec Elsa Dasc depuis longtemps, c'est une jeune fille empathique qui aime les animaux, elle n'a pas mesuré les conséquences de ces images."

Jérôme Lachasse