BFMTV

Emma Watson est "sidérée" par la polémique après ses photos seins nus dans Vanity Fair

Emma Watson répond à la polémique après ses photos dans le magazine américain "Vanity Fair".

Emma Watson répond à la polémique après ses photos dans le magazine américain "Vanity Fair". - BBC

Après son shooting pour Vanity Fair, un flot de critiques s'est abattu sur Emma Watson, à qui certains reprochent d'aller à contre-courant de son combat pour le féminisme.

Elle n'imaginait sans doute pas déclencher une telle polémique après sa séance photos réalisée pour le dernier numéro de Vanity Fair. En pleine promotion du nouveau long-métrage Disney, La Belle et la Bête, Emma Watson a accepté de se prêter au jeu d'un shooting baptisé "The Rebel Belle", un shooting plus adulte et sexy réalisé sous l'objectif du photographe Tim Walker. Mais si le résultat a été salué par de nombreux admirateurs de la comédienne, d'autres, en revanche, ont fait part de leur incompréhension, assurant que participer à ce genre de photos allait contre son combat pour le féminisme.

Ambassadrice de bonne volonté à l'ONU et fervente défenseur du féminisme au quotidien, la comédienne britannique de 26 a tenu à réagir à la controverse déclenchée par ces photos qui visaient simplement à montrer le passage et la "métamorphose de l'enfant star à la figure féminine". Dans une interview accordée à la BBC, la nouvelle Belle des studios Disney avoue être à la fois "confuse" et "sidérée" par la polémique lancée par ceux qui pensent qu'on "ne peut pas être féministe et avoir des seins". 

"Je ne vois pas ce que mes seins ont à voir là-dedans"

"Le féminisme, c'est donner le choix aux femmes, se défend Emma Watson. Le féminisme n'est pas un bâton avec lequel battre les autres femmes. C'est la liberté, la libération, l'égalité... Je ne vois pas ce que mes seins ont à voir là-dedans."

Actrice engagée et comédienne de premier plan à Hollywood, Emma Watson sera à l'affiche de La Belle et la Bête, l'adaptation-live du classique des studios Disney, le 22 mars prochain.

Fabien Morin