BFMTV

Elie Semoun: "On me fait des doigts d'honneur et on m'insulte"

Elie Semoun le 13 février 2009

Elie Semoun le 13 février 2009 - François Lo Presti - AFP

Dans un entretien accordé au "Parisien", l'humoriste a confié ressentir "une tension, une forme de haine, d'agressivité depuis les attentats" et depuis ses déclarations au sujet de Dieudonné, son ancien compagnon de scène.

Actuellement sur le tournage de la série Ma pire angoisse - diffusée dans le "Before" de Canal+, Elie Semoun s'est confié ce vendredi 20 mars au Parisien sur sa plus grande crainte à l'heure actuelle: "Ma pire angoisse du moment, c'est cette violence gratuite qui peut tomber sur moi. C'est un peu flippant, c'est la première fois, quand je me balade dans la rue – dans des endroits un peu chauds – qu'on me fait des doigts d'honneur ou qu'on m'insulte", a-t-il déclaré. "C'est une chose que je n'avais jamais connue. Les gens d'habitude – enfin, je l'espère – m'aiment bien. Que ce soit des mecs de banlieue, des bourges, des vieux, des jeunes, j'ai toujours des sourires et là c'est très bizarre, je sens une tension, une forme de haine, d'agressivité que je n'avais jamais ressentie".

L'humoriste de 51 ans a enfin précisé que cette situation durait "depuis les attentats et depuis que je dis certaines choses sur Dieudo. Son public peut être assez violent. C'est une secte en fait", a-t-il conclu.

Ex-compagnon de route de Dieudonné, Elie Semoun prépare aujourd'hui un nouveau one man show, à découvrir dès l'automne prochain, au Grand Point-Virgule.