BFMTV

Documents transmis par Laeticia Hallyday: les avocats de David Hallyday réagissent

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny

Laeticia Hallyday le 9 décembre 2017 à Paris lors de l'hommage populaire à Johnny - Yoan Valat - Pool - AFP

Le camp de Laeticia Hallyday a fourni, en temps et en heure, les documents demandés par la partie adverse.

Selon nos informations, les avocats de Laeticia Hallyday ont transmis lundi soir - juste avant l'expiration du délai fixé par la justice - les documents demandés par la défense de David Hallyday et Laura Smet et traduits en français.

Les documents en question sont le dernier testament en date de juillet 2014 qui était en anglais, la convention de trust qui était aussi en anglais et qui décrit tout le patrimoine de Johnny. Enfin ils ont fourni le document attestant des discussions en cours avec Bank of America pour qu'elle devienne trustee (gérante du trust). Selon la défense de Laetitia Hallyday, la nomination du trustee n'est pas encore définitive, d'où le fait que les discussions sont en cours encore avec la banque.

Les avocats de David Hallyday ont réagi 

A ce propos, les avocats de David Hallyday, Carine Piccio et Pierre-Jean Douvier, ont réagi dans un communiqué ce mardi après-midi. Ils ont d'abord accusé réception des documents: "Nous avons bien reçu en temps et en heure les traductions assermentées du testament et des déclarations de trusts."

Ils ont ensuite noté la vacance de la fonction de trustee: "En revanche nous apprenons qu’il n’y aurait aucun trustee encore nommé, ce qui n’a jamais été évoqué auparavant." Enfin, ils ont estimé qu'il y avait une lacune dans les documents transmis: "On ne nous a par ailleurs communiqué aucun élément d’information sur les biens éventuellement transférés dans les trusts, qui permettrait de définir leur périmètre comme la juridiction l’a pourtant réclamé". 

"Nous n'avons rien à cacher"

Ces documents, réclamés par les avocats des deux premiers enfants de Johnny Hallyday sont à l'origine du renvoi de l'audience, initialement prévue le 15 mars, au 30 mars. Les avocats de Laura et David avaient en effet demandé de nouvelles pièces dont le nom de dirigeant du trust qui gère l'ensemble du patrimoine de Johnny Hallyday. "Nous n'avons rien à cacher", avait lancé l'avocat de Laeticia Hallyday

Il s'agit là du premier round judiciaire sur l'héritage de Johnny Hallyday. David Hallyday et Laura Smet réclament devant le tribunal de Nanterre un droit de regard sur l'album posthume de leur père ainsi que le gel de son patrimoine.

Depuis plusieurs semaines, la guerre est officiellement ouverte entre les deux aînés de la star et sa veuve Laeticia, devenue l'unique bénéficiaire de l'ensemble du patrimoine et des droits d'auteurs de la légende du rock français, décédée le 6 décembre à l'âge de 74 ans.

M. R. et R.V., avec le service police/justice de BFMTV