BFMTV

Des Enfoirés au Samu, comment Jean-Jacques Goldman s'est engagé "dans l'anonymat complet"

Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman - AFP

Le scénariste Philippe Caverivière raconte l'engagement du chanteur pour les plus démunis.

Jean-Jacques Goldman, qui a quitté les Enfoirés en 2016, reste toujours une figure mythique des Restos du Cœur. Sa modestie et sa générosité en font un modèle pour les membres de l'association, comme en a témoigné le scénariste Philippe Caverivière sur le plateau de Vivement dimanche: 

"Quand il était aux Restos, quand on était en tournée, il ne quittait pas la salle", a-t-il raconté sur France 2. "Pendant une semaine, on part à Toulouse, à Bordeaux, à Nice, il dormait sur place. Pour dire la quantité de travail que c'est de faire Les Restos du cœur. Les artistes sont à l'hôtel et on va toute la journée là-bas, mais lui, il dormait sur place."

Maraudes avec le Samu social

Le scénariste raconte aussi comment le chanteur venait en aide aux sans-abris et participait à des maraudes: "Jean-Jacques Goldman, c'est aussi quelqu'un qui avec le Samu Social a fait pendant des années des maraudes, dans l'anonymat complet."

Et de conclure: "Il y a Les Restos du cœur, la vitrine, mais il allait faire les maraudes de nuit pour donner de la nourriture aux SDF. Personne ne le sait." 

Jérôme Lachasse