BFMTV

De nouveau accusé de viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred placé en garde à vue

Saad Lamjarred, le 30 juillet 2016

Saad Lamjarred, le 30 juillet 2016 - Fethi Belaid - AFP

L'artiste de 33 ans a été placé en garde à vue dans les locaux de la police de Saint-Tropez, où une jeune femme de 28 ans l'accuse de l'avoir violée.

Le chanteur marocain est à nouveau dans le viseur de la justice. Saad Lamjarred, soupçonné d'un viol commis dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Tropez, dans le Var, va être déféré mardi matin devant un juge "en vue de sa mise en examen pour viol", a indiqué lundi Pierre Arpaia, procureur de la République par intérim de Draguignan.

Arrêté dimanche matin par la gendarmerie, il avait été placé en garde à vue pour "des faits caractérisés de viol". Une jeune femme de 28 ans l'accuse de l'avoir violée dans la nuit de samedi à dimanche dans un établissement de nuit de Saint-Tropez. Sa garde à vue a été prolongée de 24 heures lundi matin.

Accusations en cascades

En octobre 2016, Saad Lamjarred avait déjà été mis en examen pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées", et écroué. Remis en liberté sous bracelet électronique en 2017, il a, cette même année, été mis en examen pour "viol" dans une autre affaire.

Ces deux enquêtes sont closes, expliquent des sources proches de l'enquête. Saad Lamjarred avait également été mis en cause aux États-Unis dans une affaire de viol présumé datant de 2010, mais les poursuites ont été abandonnées.

Malgré ces nombreuses affaires, il est resté très populaire au Maroc où les médias suivent de près ses succès. Son dernier tube Casablanca a fait 53 millions de vues sur YouTube en trois semaines, et Ghazali 120 millions.

L.V. avec AFP