BFMTV

Un prequel de Pulp Fiction, une suite de Kill Bill... Ces projets que Quentin Tarantino n'a pas pu mener à bien

Quentin Tarantino en avril 2018

Quentin Tarantino en avril 2018 - Isaac Brekken - Getty Imges North America - AFP

A l’occasion de la sortie de Once Upon a Time … in Hollywood, petit tour d’horizon des projets inaboutis de Quentin Tarantino.

Conteur insatiable, Quentin Tarantino ne cesse d’annoncer dans ses interviews des idées de films restées lettre morte: un prequel de Pulp Fiction, une suite de Kill Bill, un James Bond, un Star Trek... A l’occasion de la sortie de Once Upon a Time … in Hollywood, petit tour d’horizon de ces nombreux projets qui composent la filmographie fantôme de Quentin Tarantino.

Un prequel de Pulp Fiction

Tarantino a souvent évoqué l’idée de réunir dans un même film les frères Vic (Michael Madsen) et Vincent (John Travolta) Vega, apparus respectivement dans Reservoir Dogs et Pulp Fiction.

Ce projet, intitulé The Vega Brothers ou Double V Vega, n'a cependant jamais dépassé le stade du pitch: "L’intrigue se serait déroulée à Amsterdam, à l’époque où Vincent y était", a récemment indiqué Tarantino à CinemaBlend. "Il y gérait la boîte de Marsellus Wallace. Au cours de cette période, Vic lui rend visite pour un week-end. Je n’ai jamais trouvé ce qui aurait pu leur arriver."

En 2009, Michael Madsen avait présenté le projet comme un sequel où lui et Travolta auraient joué des jumeaux identiques qui auraient cherché à venger les frères défunts Vic et Vincent. Le film est cependant irréalisable en raison de l’âge avancé des deux acteurs.

John Travolta et Michael Madsen chez Tarantino
John Travolta et Michael Madsen chez Tarantino © Miramax

Casino Royale

Bien avant le long-métrage de 2006 avec Daniel Craig, Quentin Tarantino voulait adapter le roman de Ian Fleming avec Pierce Brosnan. "J’ai toujours voulu faire un James Bond. Je suis tombé sur Pierce Brosnan et nous en avons parlé. Il a aimé l’idée. J’adorerais faire le premier livre, Casino Royale, et être le plus fidèle possible. Je ne sais pas s’ils vont le faire, mais je leur ai fait savoir que j’étais intéressé", avait déclaré le réalisateur en 2004.

C’est finalement Martin Campbell qui a hérité du film. Une décision qui a rendu Tarantino amer: "C’est grâce à moi qu’ils ont fait Casino Royale. Ils pensaient que c’était infaisable, mais après mon intervention [...] ils ont finalement changé d'avis", a-t-il expliqué en 2009 en précisant qu’il n’était pas intéressé par la version de Bond jouée par Daniel Craig.

Fan de récits d'espionnages, Tarantino a aussi envisagé, à la même époque, d'adapter avec Simon Pegg, Kate Winslet et Anthony Hopkins les aventures de Bernard Samson, un agent du MI6 imaginé par Len Deighton. Un des livres du romancier, Berlin Game (1983), apparaît d'ailleurs dans Jackie Brown entre les mains de Max Cherry (Robert Forster).

Killer Crow

En 2012, Tarantino annonce vouloir achever sa trilogie historique débutée avec Inglourious Basterds et Django Unchained. Après avoir envisagé de raconter la jeunesse d’Aldo Raine (Brad Pitt), le cinéaste veut développer l'univers d'Inglourious Basterds en racontant l'histoire d'un commando de soldats noirs qui débarquent en 1944 en Normandie après avoir été trahi par l'armée américaine. Le scénario a été écrit, mais le projet a été abandonné au profit des Huit Salopards en 2014.

Brad Pitt dans Inglourious Basterds.
Brad Pitt dans Inglourious Basterds. © Sony Pictures

Luke Cage: Hero for Hire

En 1992, une dizaine d’années avant la mode des super-héros lancée par X-Men et Spider-Man, Tarantino a cherché à adapter les aventures de Luke Cage. Le cinéaste voulait Laurence Fishburne pour le rôle, qui avait accepté. L'intrigue devait se passer dans les années 1970. Finalement, le réalisateur a préféré écrire Pulp Fiction, qui lui a apporté la gloire éternelle, un Oscar et une Palme d’or.

Le western 40 Lashes Less One

Elmore Leonard est un des auteurs préférés de Quentin Tarantino. Après le succès de Pulp Fiction, le réalisateur a pris des options sur plusieurs œuvres du romancierKillshot (sorti en direct-to-DVD en 2009), Bandits et Freaky Deaky. Il a finalement porté son dévolu sur Punch créole, adapté en 1997 sous le titre de Jackie Brown.

Pendant plusieurs années, Tarantino a aussi voulu transposer au cinéma 40 Lashes Less One, un western de 1972 où deux condamnés à mort, un homme noir et un Apache, se voient promettre la liberté s’ils réussissent à attraper les cinq criminels les plus recherchés de l’ouest. Tarantino, qui détenait les droits du roman à la fin des années 2000, n’a jamais réussi l'adapter. "J’ai écrit une vingtaine de pages", a-t-il indiqué en 2007, précisant qu’il se sentait prisonnier de ce travail d'adaptation.

Fan des récits "pulp", équivalent littéraire des séries B du cinéma, Tarantino a également voulu revisiter Modesty Blaise, héroïne badass d'une série de livres, de BD et de romans. Malgré un scénario écrit par Neil Gaiman dans les années 1990, le projet n'a pas abouti. Miramax a cependant financé en 2004 une adaptation sortie directement en DVD à laquelle était accolé le crédit: "Quentin Tarantino Presents".

Star Trek

Grand fan de Star Trek, Tarantino a écrit un pitch qui pourrait donner lieu à un film. Il ignore s’il va le réaliser, a-t-il expliqué au site Deadline: “Je dois y réfléchir, mais Mark L. Smith a écrit un scénario vraiment cool, que j’aime beaucoup. Il y a des choses que je dois travailler mais j’ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé […].Ce sera Pulp Fiction dans l’espace."

Uma Thurman dans Kill Bill
Uma Thurman dans Kill Bill © Miramax

Kill Bill 3 et 4

Des rumeurs sur un troisième et même un quatrième volet de Kill Bill circulent depuis une douzaine d'années. En 2007, le producteur exécutif E. Bennet Walsh annonce que Kill Bill 3 doit raconter la vengeance de deux Crazy 88, ces assassins massacrés par Beatrix Kiddo dans le premier film.

En 2015, Tarantino a déclaré de son côté dans Entertainment Weekly que Kill Bill 3 devait raconter l’affrontement entre la fille de Beatrix Kiddo et celle de Vernita Green. Un affrontement annoncé dès le premier film: "Quand tu seras grande, si tu ressens encore de la haine… je t’attendrai", lance Beatrix Kiddo dans le long-métrage.

Lors de la promotion de Once Upon a Time... in Hollywood, Tarantino a une nouvelle fois évoqué le film sans pour autant en dévoiler le scénario. Il y réfléchit avec Uma Thurman, a-t-il confié à Télérama: "Nous sommes très amis, nous avons bavardé il n’y a pas longtemps, et justement de la possibilité que mon dernier film soit Kill Bill 3. On a ce genre de discussions."

Tarantino a aussi flirté avec l'idée de produire deux prequels animés de Kill Bill - un consacré à Bill et l'autre à la jeunesse de la Mariée. 

Une comédie érotique avec Kim Kardashian

Grand fan de la comédie érotique Faster, Pussycat! Kill! Kill! (1965) de Russ Meyer, Tarantino a voulu en produire un remake en 2008.

Selon Variety, Kim Kardashian, Eva Mendes et Britney Spears auraient été approchées à l'époque pour incarner les rôles principaux.Si les porte-paroles de Britney Spears et de Quentin Tarantino ont nié le développement de ce film, le réalisateur a régulièrement indiqué dans les années 2000 qu'il souhaitait réaliser un film de ce genre.

En 2007, il a même confié vouloir retrouver les actrices de Boulevard de la mort pour faire un "sex movie" à Stockholm. Gêné à l'idée de devoir évoquer en public ses fantasmes, il a cependant préféré abandonner le projet. 

Brad Pitt et Leonardo DiCaprio dans Once Upon a Time … in Hollywood
Brad Pitt et Leonardo DiCaprio dans Once Upon a Time … in Hollywood © Sony Pictures

Une série western

Dans Once Upon a Time … in Hollywood, Quentin Tarantino imagine Bounty Law, une série western fictive dans la lignée d’Au nom de la loi, le feuilleton qui a révélé Steve McQueen. Tarantino envisage de réaliser une série dans ce style: "Je ne sais pas si c’est la prochaine chose que je vais réaliser, mais je suis à peu près certain que je vais le faire", a-t-il assuré à Télérama.

"J’ai tant regardé ce genre de feuilletons pour construire mon film que cela m’a intrigué. Serais-je moi-même capable de réaliser un épisode de vingt-quatre minutes? J’en ai écrit un, ça m’a plu ; j’ai même trouvé cela amusant. Donc j’en ai écrit un autre, et encore trois autres… et j’avais une histoire. Je ne les ai pas encore fait lire, car je travaillais sur mon film, mais il est tout à fait envisageable que je consacre les deux prochaines années à travailler sur cette série-western en noir et blanc."

Le réalisateur a écrit une pièce de théâtre et cinq épisodes d’une demi-heure de cette série, Bounty Law. Il ignore si Leonardo DiCaprio voudra reprendre son rôle. Il envisage d’évoquer le sujet avec Netflix, Showtime, HBO ou encore FX.

Boulevard de la mort
Boulevard de la mort © Miramax

Un épisode de X-Files

Tarantino, qui a réalisé des épisodes d'Urgences (Motherhood, S01, E24) et des Experts (Grave Danger, S05 E24/25), est un grand amateur de X-Files. Les producteurs de la série lui avaient donc concocté un épisode. Emballé par le projet, Tarantino a dû refuser, sous les pressions de la Directors Guild Of America. Intitulé Plus jamais (S04 E13), cet épisode finalement réalisé par Rob Bowman a été diffusé en 1997.

Les autres projets

Quentin Tarantino voulait aussi adapter Des Agents très spéciaux, la série culte des années 1960, avec George Clooney. Lancé dans les années 1990, le projet a été relancé en 2007 après l'échec de Boulevard de la mort. Mais Tarantino a refusé l'offre, tout comme celle de réaliser un remake de Westworld et un nouvel épisode de Vendredi 13. Le réalisateur, qui n'a jamais produit de film d'horreur, a également été en discussions pour un remake de L'Emmurée vivante de Lucio Fulci.

Le cinéaste aurait aimé revisiter les genres du film de gangster et du film catastrophe. Sans succès. Une nouvelle adaptation de Moins que zéro, le célèbre roman de Bret Easton Ellis, a aussi été évoquée, tout comme un biopic sur John Brown, célèbre figure de l'abolitionnisme pendu après une révolte ratée d'esclaves en 1859. Il a traité cette page sombre de l'histoire américaine dans Django Unchained. Très proche de Harvey Weinstein, Tarantino voulait consacrer un documentaire au mogul déchu. Un crossover de Django Unchained et Zorro est enfin dans les tuyaux.

Once Upon a Time… in Hollywood est l'avant-dernier film de Tarantino. Avant de tirer sa révérence, il envisage de réaliser un film d'horreur, à condition de trouver une bonne histoire. Il hésite avec un long-métrage Star Trek. "Si l’ensemble de mes films n’en forme qu’un seul, un film qui raconte une seule histoire, alors je considère Once Upon a Time… in Hollywood comme le climax de cette histoire", a-t-il raconté au Figaro. "Quant au dixième, qui sommeille encore en moi - je ne sais pas encore ce qu’il sera -, je pense que ce sera davantage comme une forme d’épilogue." Réponse d'ici quelques années.

Jérôme Lachasse