BFMTV

Quand Mimi-Siku escaladait la Tour Eiffel

-

- - ICE Films

PARIS AU CINEMA - BFMTV.com vous invite chaque semaine à découvrir comment le 7e Art a représenté la Ville Lumière.

"Il est grand ton village à toi!" Ainsi parle Ludwig Briand, alias Mimi-Siku ("Pipi de chat") dans Un Indien dans la ville, comédie avec Thierry Lhermitte et Patrick Timsit qui attira 8 millions de spectateurs en 1994. Le village, c'est Paris, la Ville Lumière que découvre pour la première fois ce jeune garçon de 13 ans. Mimi-Siku n'y a jamais mis les pieds (bien qu'il n'ait pas de chaussures), mais sait déjà ce qu'il veut y voir: la Tour Eiffel.

Tout le film tourne autour du célèbre monument, imaginé par Gustave Eiffel et inauguré en 1889 à l'occasion de l'exposition universelle de Paris. Mimi-Siku ne parle que de ça. Son père (joué par un Thierry Lhermitte en pleine forme) promet d'y aller avec lui dimanche. Mimi-Siku ne peut pas attendre aussi longtemps, il fugue. Commence alors la séquence la plus célèbre du film où le "petit d'homme" visite la ville et escalade la Tour Eiffel! Ce n'est évidemment pas le jeune Ludwig Briand qui grimpe, mais un émérite cascadeur. C'est en revanche bien lui lors des plans rapprochés, aidé par un cascadeur et un harnais de sécurité, effacé de l'image en post-production.

Autre séquence forte autour de la Tour Eiffel: Mimi-Siku est coincé dans l'appartement et la fixe intensément. Il attend le retour de son père, qui lui a dit d'attendre une heure. "C'est quoi une heure?", dit l'enfant. "C'est quand le soleil sera derrière la Tour Eiffel", lui répond Lhermitte. Heureusement celui-ci a un appartement qui donne sur le célèbre monument. Et c'est bien connu, à Paris, tous les appartements ont vue sur la Tour Eiffel.

-
- © ICE Films
-
- © ICE Films

Le reste de sa visite est plus traditionnelle: Mimi-Siku descend les Champs-Elysées, flâne devant le Disney Store, joue les Marilyn Monroe sur une bouche d'aération. "Ici, c'est la ville, on ne peut pas faire ce que l'on veut", lui lance à un moment Thierry Lhermitte. En effet: après ses exploits à la Tour Eiffel, Mimi-Siku file rue de Passy, dans le 16ème arrondissement, chez Kickers, où son père lui achète des baskets blanches. Mimi-Siku termine sa journée à la Foire du Trône, où il séduit Sophie, la fille de Patrick Timsit. Belle visite, mais la Tour Eiffel lui manque. Il y retourne, une dernière fois, en remontant la Seine en pirogue. "Chacun sa route, chacun son chemin".

-
- © ICE Films
Jérôme Lachasse