BFMTV

Pierre Lapin: l'équipe de Baby-Sitting sème la pagaille dans la version française

Philippe Lacheau, Elodie Fontan et Julien Arruti ont prêté leur voix aux personnages tirés de l'oeuvre de Beatrix Potter, dans le réjouissant Pierre Lapin, en salles ce mercredi.

Quel est le point commun entre les jolis petits lapins en veste, imaginés par Beatrix Potter en 1890, et la bande du film Baby Sitting? Difficile, à première vue, de trouver des univers plus éloignés. Et pourtant. Pourtant c'est bien une partie de "la Bande à Fifi", Philippe Lacheau et ses comparses Julien Arruti et Elodie Fontan, qui a été choisie pour doubler les voix de trois des héros du film Pierre Lapin, en salles mercredi: Pierre, Jeannot Lapin et Flopsaut.

Mais les trois acteurs ne sont finalement pas si dépaysés que cela, dans la verte campagne britannique. Après avoir consciencieusement saccagé un appartement dans Baby Sitting, les voilà en effet dans la peau de trois lapins facétieux, qui mettent sans dessus-dessous la maison du méchant du film, le vieux McGregor, au cours d'une fête mémorable. Une scène des plus réjouissantes, dans laquelle les animaux s'en donnent à coeur joie.

Humains vs. Lapins

"C'est vrai qu'il y a des petites choses dans Pierre Lapin qui rappellent Baby Sitting, c'est à dire l'absence des grands, et du coup, on en profite pour faire la fête dans la maison et mettre un peu le bordel. C'est un peu ce que font les petits lapins dans la maison du voisin", confirme Philippe Lacheau.

Et si Philippe Lacheau et son équipe en font voir de toutes les couleurs aux bêtes à poils et à plumes dans leurs films (Baby-sitting, Alibi.com, Epouse-moi mon pote), les animaux tiennent là leur revanche.

"Là c'est l'inverse, c'est plutôt les lapins qui malmènent un peu les humains", s'amuse-t-il.

Pierre Lapin mêle prises de vues réelles et images de synthèses. De véritables acteurs (dont Domhall Gleeson, assez loin de son rôle de méchant dans les deux derniers Star Wars, et Rose Byrne) évoluent dans de vrais décors et côtoient des personnages animés.

Deux degrés de lecture

Le film cultive l'art de faire rire les enfants avec des gags très visuels mais aussi les parents, avec des blagues plus subtiles - comme le cerf hypnotisé par les phares de voitures qui a beaucoup fait rire le trio d'acteurs français. L'histoire est évidemment pleine de bons sentiments et couronnée d'un "happy end" et d'une morale, mais les personnages ne sont ni simplistes ni gnangnan.

"C'est ça la force du film, c'est que les parents qui vont emmener leurs enfants vont vraiment se marrer. Il y a vraiment des bonnes vannes. Ce n'est pas que pour les enfants. Il y a deux degrés de lecture", souligne Philippe Lacheau. "Quand les parents se marraient on entendait les enfants poser les questions", complète Elodie Fontan.

Et pour ceux qui n'auraient pas trouvé d'enfants pour les accompagner, et iraient voir le film en version originale, sachez qu'elle est assurée par James Corden (l'animateur britannique de late show connu pour ses Carpool Karaoke s'est glissé dans la peau de Pierre Lapin), l'actrice de Moi, Tonya, Margot Robbie (Flopsaut), Colin Moody (Jeannot Lapin) ou encore l'héroïne de Star Wars Daisy Ridley (Queue-de-Coton).

Magali Rangin