BFMTV

Oscars 2018: depuis 1928, une longue histoire de diversité pas toujours respectée

Dev Pateil, Penélope Cruz, Mahershala Ali et Viola Davis

Dev Pateil, Penélope Cruz, Mahershala Ali et Viola Davis - Angela Weiss - AFP / Mark Ralston - AFP / Frederic J. Brown - AFP / Mark Ralston - AFP

Retour sur la représentation des minorités, qui a plusieurs fois été pointée du doigt pour son insuffisance, depuis la création de la prestigieuse cérémonie.

Il est long, le chemin de la représentation des minorités. En témoigne l'histoire des Oscars, dont la 90e édition a eu lieu ce dimanche soir au Dolby Theater de Los Angeles. Cette année, un mexicain a remporté l'Oscar du meilleur réalisateur: Guillermo del Toro pour La Forme de l'eau. Il aura fallu attendre 2013 et le sacre de Alfonso Cuarón pour voir un réalisateur latino l'emporter. Aucun noir n'a jamais gagné dans cette catégorie, particulièrement blanche.

Du côté des acteurs, les minorités ont été représentées bien plus tôt. Créée en 1929, la cérémonie de remise de prix nommera pour la première fois une actrice noire 11 ans plus tard avec Hattie McDaniel, repartie avec le prix de la meilleure actrice dans un second rôle en 1940. Il faudra attendre 1949 pour voir un acteur latino nommé, et 1967 pour qu'un Asiatique figure sur les listes.

De petits chiffres qui en disent long

Seuls 59 Afro-américains ont été nommés dans l'histoire des Oscars, dont 15 sont repartis avec un trophée. En 90 ans, seuls 7 Hispaniques ont été récompensés pour 30 nommés. Des principales minorités présentes aux États-Unis, les Asiatiques sont les plus floués: 9 nommés d'origine asiatique (dont Dev Patel l'an passé pour son rôle dans Lion), et deux récompensés.

Après une petite quinzaine d'années, entre 2001 et 2014, durant lesquelles les acteurs issus de minorités ont été (un peu) plus représentés, le scandale éclate en 2016 avec la retentissante polémique portée par le hashtag #OscarsSoWhite: pour la deuxième année consécutive, l'intégralité des nommés dans les quatre catégories sus-citées sont blancs. Dès 2017, l'Académie rectifie le tir avec cinq acteurs afro-américains et un Asiatiques nommés (Mahershala Ali et Viola Davis repartiront avec les trophées de meilleurs acteur et actrice dans un second rôle). Cette année-là aura été la plus diverse.

Emeline Gaube et Benjamin Pierret