BFMTV

Nicolas Bedos et Doria Tillier: l'hymne à l'amour (vache)

Doria Tillier et Nicolas Bedos en novembre 2015.

Doria Tillier et Nicolas Bedos en novembre 2015. - Loïc Venance - AFP

Ils s'aiment et se déchirent dans leur film Monsieur et Madame Adelman en salles mercredi. Dans la vie aussi, la relation entre Doria Tillier et Nicolas Bedos est houleuse.

En pleine promotion de leur film Monsieur et Madame Adelman, en salles mercredi 8 mars, Nicolas Bedos et Doria Tillier parlent couple et amour sur tous les tons. C'est le propos de leur film, réalisé par Nicolas Bedos et qu'il décrit pour BFMTV comme "un hymne à la vie, à l'amitié dans l'amour, au temps qui passe".

L'histoire est certes loin de l'autobiographie et s'inspire "d'anecdotes, de lectures, de biographies d'artistes, de nous, de nos parents, d'amis de nos parents", analyse-t-il. Pour Monsieur et Madame Adelman, l'amour se conjugue à toutes les époques. Et pour Doria Tillier et Nicolas Bedos?

Ils s'aiment

Promo oblige, Nicolas Bedos et Doria Tillier s'épanchent sur leur propre couple d'articles de presse en plateaux télé. "Je ne sais pas exactement où nous en sommes, confie Nicolas Bedos au JDD. Parfois, je parle au passé, d'autres fois au futur. Notre couple est très compliqué. La vie nous a prouvé à tous les deux qu'elle avait beaucoup d'imagination. Mais cet amour, le nôtre, possède, il me semble, un caractère irréversible".

Ces deux-là viennent de vivre deux ans intenses, un tournage rock'n roll, des moments de doute, une complicité artistique forte et pas mal d'engueulades. "Nous nous sommes parfois insultés. A d’autres moments, nous ne nous parlions plus du tout", explique ainsi Nicolas Bedos à Paris Match.

"Dans l'absolu, Nicolas est très exigeant et c'est parfois difficile à supporter, évoque de son côté Doria Tillier dans L'Express. Passer d'une relation d'égal à égal à une position de subalterne, où je devais juste la fermer, a été compliqué à vivre. Quand je le décevais, il pouvait être très dur".

"J'ai douté parfois de son excellence sur certaines scènes", confirme Nicolas Bedos en écho, sur BFMTV. Je la poussais tout le temps et parfois de façon très indélicate".

Ils se sont aimés

Elle aurait pu n'être qu'une miss météo de plus au tableau de chasse fourni de Nicolas Bedos. Mais Doria Tillier a su jouer dans le registre de l'esprit et "scotcher" l'humoriste. Il y a d'abord eu, le 26 octobre 2012, une météo décoiffante, parodie des chroniques, La semaine mythomane, que Nicolas Bedos troussait dans l'émission Semaine critique. Elle y imaginait une idylle entre eux - "Merde alors, c'est qu'elle sent bon la Miss Météo au réveil!" - qui se concluait en 2029 par son départ "avec nos deux aînés". Et achevait sa tirade d'un "Voilà en résumé pourquoi j'irai pas boire un verre avec vous ce soir!".

Mais elle n'en a pas fini avec lui. Un an plus tard, en 2013, il semblerait qu'ils soient finalement allés boire ce verre. Doria Tillier, toujours dans sa chronique météo se paie un Nicolas Bedos atterré. Se moquant du livre qu'il est venu promouvoir sur Canal+, elle en lit un extrait: "Ce que le public du Grand Journal ne savait pas ce soir-là, c'est que le numéro de Doria couronnait en secret des années d'amitié". Ajoutant, étonnée: "Ben je savais pas qu'on suçait les potes".

Ils s'aimeront?

Si le tournage a été tendu et intense pour Doria Tillier et Nicolas Bedos, l'entente artistique entre eux est palpable. Sans elle, "je n'aurais pas fait ce film-là, je pense que j'aurais fait quelque chose de plus modeste, a expliqué Nicolas Bedos à BFMTV. Le fait qu'elle y croie et que j'aie de l'estime pour son jugement, ça m'encourageait à y aller".

Mais il semblerait qu'ils aient besoin de prendre un peu de vacances l'un sans l'autre. "Doria a travaillé sur le scénario avec moi, avant que je m'éloigne pour faire les dialogues, a confié Nicolas Bedos sur le plateau de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché. J'ai contracté une sorte d'addiction artistique auprès d'elle. Il n'y a pas une décision de mise en scène fondamentale qui a été prise sans que j'ai sa validation. (...) Mais du coup, je crois qu'on a besoin de respirer. Je crois que ça nous fera du bien à l'un et à l'autre. J'ai pas envie de la gonfler plus longtemps. Concluant: "Vivement que je lui manque!".

Magali Rangin