BFMTV

Mort de Jean-Pierre Bacri: retour sur sa carrière en cinq rôles cultes

Jean-Pierre Bacri, le 27 août 2008 à Lille

Jean-Pierre Bacri, le 27 août 2008 à Lille - FRANCOIS LO PRESTI © 2019 AFP

Retour en cinq rôles sur les 45 ans de carrière de l'acteur, emporté ce lundi par un cancer à l'âge de 69 ans.

Quarante-cinq ans de carrière et une soixantaine d'apparitions sur grand écran. Depuis la fin des années 1970, Jean-Pierre Bacri s'est imposé comme une figure du cinéma français. Des planches de théâtre au septième art, des scénario qu'il a signés aux personnages qu'il a incarnés, l'acteur mort ce lundi à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer a réussi à se créer un personnage de râleur à la française, populaire et bougon, flegmatique et pince-sans-rire. Retour sur son parcours en cinq rôles cultes au cinéma.

Cuisine et Dépendances (1993)

Jean-Pierre Bacri se fait un nom sur les planches et sur grand écran depuis les années 1970, mais ce sont les années 1990 qui l'établissent comme star du cinéma français. Notamment par le biais du duo qu'il forme avec Agnès Jaoui, en tant qu'acteurs, dramaturges et scénaristes, et dont il partage la vie. En 1993, le réalisateur Philippe Muyl adapte Cuisine et Dépendances, une pièce de théâtre du duo, dont ils tiennent les rôles principaux.

C'est avec ce film, centré sur un dîner entre amis qui tourne au vinaigre, que Jean-Pierre Bacri inaugure son personnage d'éternel râleur. Sa collaboration avec Agnès Jaoui se poursuivra jusqu'à sa mort, malgré leur séparation en 2012.

Un air de famille (1996)

En 1993, Jean-Pierre Bacri signe avec Agnès Jaoui le scénario de Smoking / No Smoking, d'Alain Resnais. Deux ans plus tard, le duo complice sur le papier se retrouve à l'écran avec Un air de famille, de Cédric Klapisch. Ils interprètent Henri et Betty Ménard, deux membres d'une fratrie de trois, dans cette comédie douce-amère sur les tensions intrafamiliales. Elle vaudra le César du meilleur scénario au trio Klapisch-Bacri-Jaoui.

On connaît la chanson (1997)

Une nouvelle fois, Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui co-signent un scénario porté à l'écran par Alain Resnais avec On connaît la chanson, sorti en 1997. Jean-Pierre Bacri y interprète Nicolas, ancien amant d'Odile (Sabine Azéma), qui vient mettre en péril le couple que cette dernière forme avec Claude (Pierre Arditi). Agnès Jaoui tient l'un des rôles principaux de ce film choral, entrecoupé de classiques de la chanson française interprétés en play-back par le casting. On connaît la chanson remporte sept trophées le soir des César 1998, dont celui de meilleur acteur dans un second rôle pour Jean-Pierre Bacri.

Le Goût des autres (2001)

Jean-Pierre Bacri tient le premier rôle de ce long-métrage réalisé par Agnès Jaoui, avec qui il a co-écrit le scénario. Il y campe Jean-Jacques Castella, chef d'entreprise désabusé, bousculé dans sa routine par son béguin pour une Clara, actrice de théâtre, auprès de laquelle il s'arrange pour prendre des cours d'anglais. Mais cette passion soudaine apporte forcément son lot de tracas - parce que Clara et Castella n'appartiennent pas au même monde, mais aussi et surtout parce que ce dernier est marié...

Triomphe commercial et critique, Le Goût des autres remporte quatre César en 2001, dont celui de meilleur scénario pour Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Il est également retenu pour représenter la France aux Oscars cette année-là dans la catégorie meilleur film étranger, mais s'inclinera devant Tigre et Dragon, du Taïwanais Ang Lee.

Le Sens de la fête (2017)

L'une de ses dernières apparitions marquantes au cinéma a eu lieu dans la comédie Le Sens de la fête, du duo de réalisateurs Eric Toledano - Olivier Nakache, à l'automne 2017. Il y incarne un traiteur chargé du bon déroulement d'un opulent mariage dans un château du XVIIe siècle. Ce rôle taillé sur mesure, dans lequel son personnage de râleur pince-sans-rire atteint son paroxysme, lui a valu sa dernière nomination au César du meilleur acteur, en 2018, finalement remporté par Swann Arlaud pour le film Petit Paysan.

Jean-Pierre Bacri n'est plus apparu sur le grand écran depuis 2018, année où il a tenu deux rôles au cinéma: dans Place publique, toujours aux côtés d'Agnès Jaoui, et dans Photo de famille, drame familial dans lequel il donnait la réplique à Camille Cottin, Vanessa Paradis, Pierre Deladonchamps et Chantal Lauby.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV