BFMTV

Michael Bay va coproduire un thriller imaginant un monde toujours confiné face à un virus mutant

Michael Bay à la première de "Transformers 4" à Rio en 2014

Michael Bay à la première de "Transformers 4" à Rio en 2014 - Roberto Filho / Getty Images North America / AFP

Le réalisateur américain prépare un thriller qui imagine un monde dans lequel le confinement se poursuit, deux ans après le début de la pandémie.

Le coronavirus inspire le septième art. Michael Bay, le réalisateur de Pearl HarborThe Island ou encore 6 Underground, prépare un thriller basé sur la pandémie mondiale intitulé Songbird. Il officiera comme coproducteur, et Adam Mason assurera la réalisation. Le casting se déroule actuellement et le tournage doit démarrer dans cinq semaines à Los Angeles. Il pourrait s'agir du premier film tourné dans la ville californienne depuis le début du confinement, selon Deadline.

Le média américain rapporte que l'intrigue de déroulera deux ans dans le futur. La pandémie se poursuit, et le confinement a été levé avant d'être remis en place, face à une virus qui continue de muter.

Tournage particulier

Les personnages seront eux-mêmes confinés, ce qui permettra aux équipes techniques de respecter les mesures de distanciation lors du tournage. Les participants ne seront jamais réunis dans une pièce; les plans seront filmés après que les caméras ont été préparées par les techniciens. De même, les acteurs ne seront jamais face à face. 

D'autres projets hollywoodiens inspirés de l'épidémie de coronavirus émergent peu à peu. Ridley Scott souhaite adapter le roman The End of October, qui met en scène un épidémiologiste de l'OMS face à une pandémie. 

Benjamin Pierret