BFMTV

Les acteurs du "Seigneur des anneaux" se mobilisent pour racheter la maison de Tolkien

La maison de Tolkien à Oxford.

La maison de Tolkien à Oxford. - Capture d'écran - Project Northmoor

La maison dans laquelle a vécu J.R.R. Tolkien à Oxford est en vente. Gandalf, Bilbo et Gimli lancent une opération de crowdfunding pour la rachter et en faire un "Centre Tolkien".

Une fois encore, c'est Gandalf qui mène la troupe. L'acteur Ian McKellen, qui campe le sorcier dans les films tirés de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, s'est fait le porte-parole d'une campagne de crowdfunding destinée à racheter la maison du célèbre auteur, actuellement en vente, pour en faire un "centre Tolkien".

La demeure se situe au 20 Northmoor Road à Oxford, où Tolkien a enseigné. Il y a vécu 17 ans et y a écrit Le Hobbit et les deux premiers volumes du Seigneur des anneaux.

"En 1930, une famille s'est installée au 20 Northmoor Road, dans une grande maison de la ville étudiante d'Oxford, en Angleterre", évoque dans une vidéo Martin Freeman (le Bilbo de la trilogie Le Hobbit).

Un trou de Hobbit dans le jardin

"Le jeune père distrayait ses enfants avec des histoires parlant d'un Hobbit appelé Bilbo Baggins", poursuit Ian McKellen.

John Rhys-Davies, qui campait le nain Gimli dans la trilogie Le Seigneur des anneaux, mais aussi la chanteuse Annie Lennox, qui interprétait Into the West, sur la bande originale du Retour du roi, ou encore Derek Jacobi, vu dans Tolkien, le biopic sur l'auteur joignent leur voix au projet.

La campagne, baptisée Project Northmoor, a besoin de 4 millions de livres (près de 5 millions d'euros et 6 millions de dollars) pour racheter la maison. Avec 4,5 millions de livres, ils pourraient rénover la maison et le jardin. Le groupe souhaite également y créer un centre de littérature dédié à l'oeuvre de Tolkien.

"Le nombre de fans de Tolkien est énorme, mais il n'y a aucun centre Tolkien dans le monde", souligne l'écrivaine Julia Golding, qui dirige l'achat. Ce centre, dédié à l'œuvre de l'auteur pourrait accueillir des séminaires et événements culturels, mais aussi, à condition de réunir assez d'argent, créer dans le jardin un trou de Hobbit.

Lancé le 2 décembre, le projet a atteint 6% de son objectif fixé à 6 millions de dollars.

Magali Rangin