BFMTV

Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoké, Arrietty… Sept nouveaux films Ghibli à découvrir sur Netflix

Nausicaä, Mononoké et Chihiro, trois héroïnes de Miyazaki

Nausicaä, Mononoké et Chihiro, trois héroïnes de Miyazaki - Ghibli

Le géant du streaming a acquis 21 films du studio Ghibli. Une deuxième salve, avec Le Voyage de Chihiro et Princesse Mononoké, est disponible à partir de ce dimanche 1er mars.

Ghibli débarque sur Netflix. Le géant du streaming a acquis 21 films du célèbre studio japonais cofondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

Une deuxième salve de sept longs-métrages est disponible à partir de ce dimanche 1er mars. Toshio Suzuki, producteur en chef du Studio Ghibli, s’est dit très heureux de pouvoir rendre accessible au plus grand nombre ces classiques du cinéma:

"À l'heure actuelle, il existe d'excellents moyens pour un film de toucher son public. Notre décision de diffuser notre catalogue de films en streaming correspond à une demande de nos fans. Nous espérons que cette initiative permettra à de nombreux spectateurs dans le monde de découvrir l'univers du studio Ghibli."

Voici dans quel ordre regarder cette nouvelle salve de films, des incontournables (Le Voyage de Chihiro) et aux curiosités (Le Royaume des chats).

Le Voyage de Chihiro

Le Voyage de Chihiro
Le Voyage de Chihiro © Ghibli

S’il ne fallait garder qu’un seul film de Hayao Miyazaki, ce serait celui-là. Sorti en 2001, Le Voyage de Chihiro est un condensé de son œuvre et de ses obsessions, porté par une mise en scène époustouflante, des couleurs étourdissantes et un imaginaire merveilleux au service d’une histoire conçue en réaction à la modernisation du Japon. Si cette dimension politique et mélancolique est sans doute imperceptible aux yeux des jeunes spectateurs, le film s’avère tout aussi déchirant pour eux: impossible de ne pas être bouleversé par cette histoire d’une adolescente qui doit apprendre à vivre sans ses parents. Un sentiment universel qui ne cesse d’inspirer Miyazaki. À partir de 9 ans. 

Princesse Mononoké

Princesse Mononoké
Princesse Mononoké © Ghibli

Loin de la contemplation de Kiki la petite sorcière ou de Porco Rosso, Miyazaki retrouve avec Princesse Mononoké la rage du manga Nausicaä de la vallée du vent. Lui qui est d’habitude si tendre avec ses personnages laisse éclater au grand jour sa fureur dans une histoire au style réaliste et à l’imaginaire inquiétant. Premier grand succès international du réalisateur, Princesse Mononoké est son unique tentative dans le genre du jidai-geki (films de samouraïs). Il y suit à l’ère Muromachi (1336-1573) les destinées sanglantes de Ashitaka et San, deux guerriers conçus comme des versions adultes de Pazu et Sheeta, le couple du Château dans le ciel. Le réalisateur de Mon voisin Totoro renoue aussi dans Mononoké avec l’animisme et fait la part belle aux divinités et aux démons sylvestres dans des séquences qui effraient plus qu’elles n’émerveillent. À partir de 12 ans. 

Nausicaä de la vallée du vent

Nausicaä de la Vallée du Vent
Nausicaä de la Vallée du Vent © Ghibli

Deuxième film réalisé par Hayao Miyazaki, Nausicaä est l’adaptation des premiers tomes de son manga paru entre 1982 et 1994. Née de la fascination de Miyazaki pour la SF et la BD occidentale (il s’est inspiré de Rolf de Richard Corben, Grand Prix 2018 d’Angoulême), l’histoire se situe dans un monde menacé par la fukai, une forêt mortelle qui détruit progressivement le monde des humains. Dans cet univers toxique subsistent des havres de paix comme La Vallée du Vent, un royaume agricole bientôt menacé par des guerriers étrangers, les Tolmèques. Nausicaä apparaît rétrospectivement comme la matrice des héroïnes de Miyazaki, aussi tenace et grave que San (Princesse Mononoké), Sheeta (Le Château dans le ciel) et Kiki (Kiki la petite sorcière). À partir de 7 ans. 

Le Conte de la princesse Kaguya

Le Conte de la Princesse Kaguya
Le Conte de la Princesse Kaguya © Ghibli

Inspiré d’un conte traditionnel japonais, Le Conte de la princesse Kaguya est le testament artistique d’Isao Takahata. Mort en 2018, il n’a jamais cessé de repousser au cours de sa longue carrière les limites du cinéma d’animation. Ce récit d’une grande sophistication visuelle est le résultat de quarante ans de réflexion et de huit ans de production. Fidèle à l’ambition de ses débuts, Takahata tourne le dos au fantastique - malgré la promesse du titre français - et cherche à raconter la véritable histoire derrière le célèbre conte japonais du coupeur de bambou. On y retrouve son attention pour les gestes du quotidien, mais aussi son goût pour les ruptures de ton. Œuvre délicate, Le Conte de la princesse Kaguya propose à la fois des scènes contemplatives, silencieuses, et des séquences d’une rare intensité, où le réalisme du trait cède la place à un style crayonné d’une nervosité inouïe pour Takahata. À partir de 10 ans. 

Mes voisins les Yamadas

Mes voisins les Yamadas
Mes voisins les Yamadas © Ghibli

Presque une décennie après le très contemplatif Souvenirs goutte-à-goutte, plaidoyer pour le Japon d’antan, Isao Takahata affronte la modernité dans Mes voisins les Yamadas. Dans cette adaptation du manga du même nom, le réalisateur raconte le quotidien d’une famille farfelue à travers des saynètes tendres et ironiques, dont le style varie selon le ton des scènes. Loin du style "miyazaki-esque" de Souvenirs goutte-à-goutte, Mes voisins les Yamadas propose un mélange de crayonné et d’aquarelle alors inédit en animation, qui confère au film un certain onirisme. Un parti-pris risqué pour une œuvre qui n’a pas rencontré le succès qu’elle mérite à sa sortie mais s’est imposée au fil des années comme une des plus grandes réussites du cinéma japonais. À partir de 12 ans. 

Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Arrietty le petit monde des chapardeurs
Arrietty le petit monde des chapardeurs © Ghibli

Librement inspiré par Les Chapardeurs de Mary Norton, Arrietty a été écrit par Hayao Miyazaki lui-même, qui a confié la réalisation à Hiromasa Yonebayashi, animateur sur Le Voyage de Chihiro. Très réussi, le film propose un univers merveilleux dans la lignée des classiques du maître. On y retrouve son style graphique tout en rondeur, et sa palette de couleurs faisant la part belle aux verts. Arrietty marque aussi la naissance d’un grand talent de l’animation japonaise, qui a depuis confirmé son statut avec Souvenirs de Marnie, dernière production en date du studio Ghibli, bouleversant récit d’apprentissage disponible sur Netflix le 1er avril. À partir de 6 ans.

Le Royaume des chats

Le Royaume des chats
Le Royaume des chats © Ghibli

Le Royaume des chats est un film à part dans l’histoire de Ghibli. Dans la lignée du téléfilm Tu peux entendre la mer, il s’agit de l’unique suite produite par le studio. Comme Si tu tends l’oreille, Le Royaume des chats est une adaptation d'un manga d’Aoi Hiiragi. On y retrouve dans des rôles importants deux personnages clefs de Si tu tends l’oreille: les chats Baron et Muta. Signé Hiroyuki Morita, animateur clé de Kiki la petite sorcière et Mes voisins les Yamadas, ce récit court (75 minutes) a été réalisé dans un style plus conventionnel que les œuvres de Miyazaki et Takahata, mais propose quelques séquences mémorables. À partir de 6 ans. 

Jérôme Lachasse