BFMTV

Le film Autant en emporte le vent est numéro un des ventes sur Amazon depuis la polémique

Clark Gable et Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent

Clark Gable et Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent - MGM

Le classique, jugé raciste et retiré temporairement de la plateforme HBO Max, le temps de le contextualiser, cartonne dans plusieurs pays sur Amazon.

Rien de tel qu'une polémique pour rebooster les ventes. Le film Autant en emporte le vent, dont le retrait temporaire de la plateforme de streaming HBO Max a fait grand bruit mercredi, est désormais numéro un des ventes sur les boutiques américaine, britannique, allemande et française du site commerçant Amazon. 

Autant en emporte le vent premier des ventes sur Amazon
Autant en emporte le vent premier des ventes sur Amazon © Capture d'écran BFMTV.com

Les versions DVD et Blu-ray du classique de Victor Fleming se sont hissées en quelques heures à peine en tête du classement. Aux États-Unis, le film occupe d'ailleurs les trois premières places du top des ventes. La nouvelle traduction française du roman de Margaret Mitchell, publié la semaine dernière aux éditions Gallmeister, rencontre quant à elle moins de succès (pour l'instant).

L'instrument le plus ambitieux du révisionnisme sudiste

Ce phénomène est lié à la polémique qui a éclaté à la suite du choix de HBO Max de faire retirer de sa plateforme le film, considéré par de nombreux universitaires comme l'instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste. Cette décision a été prise en plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières visant les Noirs aux Etats-Unis.

La plateforme de streaming souhaite remettre prochainement le film en ligne, accompagné d'un avertissement qui replace l'œuvre dans son contexte. Plus grand succès de l'histoire du cinéma depuis sa sortie en 1939 et multi-récompensé aux Oscars, Autant en emporte le vent est tiré d'un roman de Margaret Mitchell qui a lui-même fait l'objet de nombreuses critiques depuis sa publication en 1936.

Jérôme Lachasse