BFMTV

"La vie d'Adèle" aux Golden Globes

Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos à Cannes, avant la polémique.

Abdellatif Kechiche, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos à Cannes, avant la polémique. - -

Le film d'Abdellatif Kechiche sera en lice aux Golden Globes en janvier 2014.

Le fabuleux destin d'"Adèle" se poursuit. Après la Palme d'or à Cannes, décernée au réalisateur mais aussi aux deux actrices principales, le film d'Abdellatif Kechiche pourrait remporter un Golden Globe aux Etats-Unis, le 14 janvier prochain. La vie d'Adèle concourt dans la catégorie "meilleur film étranger". C'est ce qu'on annoncé jeudi les organisateurs des Golden Globes.

Les films 12 years et slave et American bluff aborderont les 71e Golden Globes en position de favoris, avec sept nominations chacun, tandis que La vie d'Adèle et Julie Delpy défendront les couleurs de la France, ont annoncé jeudi les organisateurs à Beverly Hills.

Nebraska les suit de près avec cinq nominations, devant Capitaine Phillips et Gravity, en lice chacun dans quatre catégories.

Julie Delpy et Meryl Streep

Julie Delpy se retrouve quant à elle nommée pour son rôle dans Before Midnight de Richard Linklater. Mais elle n'aura pas la partie facile, face à Amy Adams (American Bluff), Greta Gerwig (Frances Ha), Julia Louis-Dreyfus (All about Albert) et Meryl Streep (Un été à Osage County).

Côté séries, sont nommés Breaking Bad, Downton Abbey, House of Card, Masters of Sex et The Good Wife.

Le film de Kechiche, qui ne peut concourir aux Oscars en raison de sa date de sortie trop tardive en France, sera notamment face à un autre film de production française, Le passé d'Asghar Farhadi, qui concourt pour l'Iran.

"Humilié" et "déshonoré"

Après le temps des larmes, des rires et des baisers, était venu celui des règlements de compte. La magie de Cannes avait laissé la place à la polémique sur les méthodes de travail d'Abdellatif Kechiche. Critiqué par voix de presse par ses deux actrices principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos, le réalisateur s'était dit "humilié" et "déshonoré", dans un entretien accordé à Télérama. "Selon moi, ce film ne devrait pas sortir, il a été trop sali", avait-il également condié à l'hebdomadaire.

Magali Rangin avec AFP