BFMTV

Joker: à New York, les escaliers du film envahis par les instagrameurs

Joaquin Phoenix dans la peau du Joker

Joaquin Phoenix dans la peau du Joker - 2019 Warner Bros. Entertainment Inc

De nombreux utilisateurs du réseau social se ruent sur les marches du Bronx rendues célèbres par le long-métrage. Au grand dam des habitants du quartier.

Retombée inattendue de la sortie de Joker. De nombreux fans du film de Todd Phillips se bousculent pour prendre une photo sur un escalier du Bronx, emprunté par le personnage principal dans une scène cruciale. 

Située sur la 167e rue à New York, cette volée de marches est envahie d'instagrameurs qui, comme Joaquin Phoenix dans la peau de l'adversaire de Batman, descendent les escaliers en dansant. Les plus dévoués d'entre eux arborent le costume et le maquillage du clown psychopathe. 

Tourisme et inégalité sociales

Cet intérêt soudain pour l'une des zones les plus populaires de New York ne ravit pas tout le monde. Notamment les riverains: une utilisatrice de Twitter, qui note que les escaliers ont été renommés les "Joker stairs" sur Google, a publié un message sans équivoque: "Si vous lisez ça et que vous ne venez pas d'ici (...) NE VENEZ PAS ICI S'IL-VOUS-PLAÎT. Merci, une résidente du Bronx."

"J'aimerais rappeler que le Bronx n'est pas un endroit sympa fait d'attractions touristiques, vous allez vous faire agresser les gars", renchérit une autre. 

Certains internautes s'indignent de voir des populations privilégiées se ruer dans ce quartier pauvre pour faire des photos. Un utilisateur de Twitter a publié une photo de Joaquin Phoenix dans son costume, accompagnée de la légende "Les étudiants de la New York University (où les frais de scolarité avoisinent les 50.000 dollars annuels, ndlr) qui montent au Bronx pour trouver les escaliers du Joker". 

Joker s'impose comme l'un des grands succès critiques et commerciaux de cette fin d'année. Salué par le Lion d'or à la dernière Mostra de Venise, il cartonne au box-office mondial depuis sa sortie le 9 octobre dernier. 

Benjamin Pierret