BFMTV
Cinéma

Johnny Depp, à Deauville pour présenter "City of Lies", règle ses comptes avec Hollywood

En mauvaise passe à Hollywood, l'acteur est venu présenter son dernier film, en attente de sortie depuis trois ans.

Une star hollywoodienne en Normandie. Ce week-end, le Festival du cinéma américain de Deauville a reçu l'acteur Johnny Depp, venu présenter le film City of Lies. Un long-métrage signé Brad Furman qui retrace l'enquête sur la mort du rappeur Notorious BIG. Actuellement boudé par les grands studios américains, l'acteur de Pirates des Caraïbes a regretté les difficultés qu'a rencontrées ce film, sorti directement en DVD aux Etats-Unis faute de distributeur.

"Je suis très honoré d'être invité et on est très fier de ce film, kidnappé pendant trois ans, parce qu'il y avait des gens (...) à Hollywood... Pendant trois ans, le film, c'était mort. On a retrouvé le film", a-t-il expliqué dans un français un peu hésitant.

Présenté dimanche pour la première fois en France, City of Lies, produit en 2018, n'a pas trouvé de distributeur pour une sortie en salles.

Carrière entachée

Car Johnny Depp enchaîne les déconvenues professionnelles depuis les accusations de violences conjugales dont il fait l'objet, portées par son ancienne compagne Amber Heard. Il a notamment été remplacé dans la saga Les Animaux fantastiques il y a quelques mois. Début août, il accusait Hollywood de la "boycotter" dans une interview pour le Sunday Times.

Pourtant, ce week-end, environ 300 fans s'étaient réunis devant l'Hôtel Royal où il séjournait, et tous l'ont applaudi lorsqu'il est apparu au balcon. L'acteur de 58 ans les a remerciés sur le tapis rouge au micro de BFMTV, taclant à demi-mot les studios américains:

"Le public me remercie alors que c'est à moi d'être reconnaissant. Je suis heureux de pouvoir les remercier, ce sont eux qui paient nos salaires, qui font vivre les studios hollywoodiens, ils sont le commencement et l'aboutissement du cinéma. S'ils ne veulent pas des films, les studios meurent. On parle de beaucoup d'argent. Ils ont le pouvoir, et je veux qu'ils le sachent."

Crime non élucidé dans le monde du rap américain

City of Lies emmène le spectateur dans les années 1990 et les morts par balles de deux des plus grands rappeurs américains, Tupac et Notorious BIG, avec en toile de fond la rivalité musicale entre la côte ouest et la côte est des Etats-Unis.

L'inspecteur Russell Poole, interprété par Johnny Depp, replonge vingt ans après le meurtre dans ce dossier après qu'un journaliste alcoolique, Forest Whitaker, l'a sollicité. Mêlant fiction et quelques images d'archives, le film montre une enquête bâclée par la police de Los Angeles, gangrénée par la corruption, et infiltrée par les gangs dont celui du puissant producteur de rap Suge Knight. Le film apporte plus de questions que de réponses sur les circonstances du meurtre, alors que les coupables des deux homicides n'ont jamais été retrouvés.

Edouard Bonnamour, Claire Fleury, Lorène de Susbielle et Benjamin Pierret, avec AFP