BFMTV

Jean-Loup Dabadie avait terminé, juste avant de mourir, un scénario tiré d'un livre de Simenon

Jean-Loup Dabadie en 2009

Jean-Loup Dabadie en 2009 - Bertrand Guay - AFP

Le scénariste et parolier disparu le 24 mai dernier, avait eu le temps de boucler son dernier scénario, tiré du roman de Georges Simenon, Les Volets verts.

Jean-Loup Dabadie, disparu le 24 mai dernier à l'âge de 81 ans laisse derrière lui des romans, des scénarios, des adaptations, des paroles de chansons, des sketchs. Et un dernier scénario, achevé en février. Une histoire tirée du roman de George Simenon Les Volets Verts, comme le révèle ce dimanche le JDD

"C’est du Dabadie tout en restant du Simenon pur jus", note dans l'hebdomadaire Michèle Halberstadt, qui dirige avec son mari Laurent Pétin la société de production ARP, et a acquis les droits du livre.

Gérard Depardieu et Fanny Ardant

Ce scénario, Jean-Loup Dabadie l'a écrit en ayant en tête les acteurs Gérard Depardieu et Fanny Ardant. Et c'est vrai que l'histoire, que Simenon acheva d'écrire en 1950 à Carmel by the Sea, en Californie, fait terriblement penser à l'acteur-ogre qu'est aujourd'hui Gérard Depardieu. Dabadie s'est employé à la dépoussiérer et à l'actualiser. 

L'histoire est celle d'un acteur à succès de théâtre et de cinéma qui a connu une enfance misérable dans le marais vendéen, tyrannique avec son entourage, alcoolique et brusque. Apprenant qu'il va bientôt mourir, il cherche un sens à son existence et à trouver la paix dans une maison aux volets verts. Loin des enquêtes du commissaire Maigret, Simenon signe ici un portrait sans réelle intrigue.

A l'époque, Simenon avait tenu à préciser dans un avertissement précédant l'histoire qu'il ne fallait pas chercher à identifier Maugin, le héros, à tel ou tel acteur célèbre, citant Raimu, Michel Simon, W.C. Fields et Charlie Chaplin. 

Le livre a déjà fait l'objet d'une adaptation télévisée en 1988. 

Magali Rangin