BFMTV

J.J. Abrams répond aux racistes qui boycottent Star Wars VII

Le réalisateur J.J. Abrams à la première de Star Trek à Londres en avril 2009

Le réalisateur J.J. Abrams à la première de Star Trek à Londres en avril 2009 - Shaun Curry - AFP

Alors que des internautes appellent au boycott de Star Wars VII: Le réveil de la Force, jugé "anti-blancs", le réalisateur du film a tenu à répondre, non sans humour, aux détracteurs.

Depuis la diffusion des premières images de Star Wars VII: Le Réveil de la Force, la twittosphère est alimentée de messages à caractère raciste réunis sous le hashtag #BoycottStarWarsVII. Selon leurs auteurs, le septième volet de la saga ne serait autre qu'une "propagande anti-blancs" en raison d'un casting qui ferait preuve d'une "trop grande diversité". 

Ces propos visent particulièrement deux des rôles principaux, Poe Dameron et Finn, incarnés par l'acteur d'origine guatémaltèque Oscar Isaac et le britannico-nigérian John Boyega. Le réalisateur J.J. Abrams, de confession juive, est également dans le viseur de ces nombreux accusateurs. 

Un film pour tous

A la suite de cette polémique, le cinéaste américain a tenu à répondre aux propos haineux déversés sur la Toile. Juste avant la publication de la bande-annonce finale du film, l'homme a diffusé un message plein de tolérance sur Twitter.

"Nous sommes impa­tients de parta­ger le trailer avec vous ce soir. Je m'en moque si vous êtes noir, blanc, marron, Jawa, Wookie, Jedi ou Sith. J'espère simple­ment que vous l'aime­rez", a ainsi écrit J.J. Abrams.

La bande-annonce de Star Wars: The Force Awakens a été diffusée pour la première fois très tôt mardi matin, peu après l'affiche du film qui a, elle, été dévoilée au cours du weekend. Dans la foulée, les préventes pour assister aux premières projections ont quant à elles été mises en vente. 

Aux Etats-Unis, certains sites n'ont d'ailleurs pas réussi à tenir le coup face à l'affluence d'internautes venus se connecter afin d'obtenir leur précieux sésame pour aller voir le film. Pour le boycott de Star Wars VII, on repassera.

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV