BFMTV

Fréquentation en baisse des cinémas: à Paris, Le Grand Rex fermé en août

Le Grand Rex

Le Grand Rex - Philippe Lopez - AFP

Faute de spectateurs et de nouveaux films attractifs, Le Grand Rex a pris la décision de fermer au mois d'août. Une première.

Le Grand Rex, complexe parisien de 7 salles de cinéma depuis 1932, parmi les plus grands en Europe, fermera en août pour la première fois de son histoire, en raison de la baisse de fréquentation et de l'absence de blockbusters, conséquence de la crise sanitaire.

"Entre la baisse de fréquentation et l'offre trop faible de films notamment américains qui tirent habituellement la fréquentation l'été, nous avons décidé de fermer nos portes à partir du 3 août au soir. Notre réouverture fin août dépendra des films à l'affiche", a indiqué lundi à l'AFP Alexandre Hellmann, directeur du Grand Rex.

"Nous perdons moins d'argent de fermer que de maintenir les équipes avec cette fréquentation démoralisante. Si tout va bien, nous espérons rouvrir le 26 août avec une grosse sortie américaine, avant un marathon Harry Potter que nous allons proposer de toutes façons à partir du 29", a ajouté Akexandre Hellmann.

"Pas suffisamment de nouveaux contenus"

Après le report de Tenet de Christopher Nolan, sur lequel comptaient les exploitants de salle pour faire redémarrer la fréquentation, Disney a annoncé le report sine die de son film à gros budget Mulan, version en prise de vue réelle du célèbre dessin animé.

Dans un message sur sa page Facebook, le cinéma parisien souligne que cette fermeture temporaire est prise "pour pallier à la réalité du moment". "Les films notamment américains voient leurs sorties repoussées chaque jour. Nous n'avons donc pas suffisamment de nouveaux contenus à vous offrir", ajoute le complexe.

Situé sur les grands boulevards à Paris, Le Grand Rex dispose notamment d'une salle de 2700 fauteuils, équipée d'un écran géant de 300m2, et accueille aussi des concerts.

Un mois après leur réouverture dans le cadre du déconfinement progressif, les cinémas français sont confrontés à une baisse générale de fréquentation, selon la Fédération nationale des cinémas français, avec des salles aux deux tiers vides.

B.P. avec AFP