BFMTV

En Asie, les chouettes sauvages menacées par les fans d’Harry Potter

Harry Potter et sa chouette, Hedwige.

Harry Potter et sa chouette, Hedwige. - Warner Bros.

L'oiseau, popularisé par le personnage d'Hedwige dans la saga Harry Potter, est capturé puis revendu en tant qu'animal de compagnie sur des marchés indonésiens ou indiens.

L'incroyable succès de la saga Harry Potter a, malheureusement, quelques parts d'ombre. En Asie, plusieurs experts animaliers s'inquiètent, alors que le commerce illégal de chouettes et hiboux a explosé au cours des dix dernières années. Un business qui pourrait compromettre la survie de ces oiseaux sauvages, capturés puis revendus à des particuliers.

Le site du quotidien britannique The Guardian rapporte que la chouette des neiges est l'oiseau le plus demandé au monde en tant qu'animal de compagnie. Il s'agit de la même espèce que Hedwige, la fidèle acolyte d'Harry Potter au cours de ses aventures magiques.

En 2001, date de la sortie du premier film, seulement une petite centaine de chouettes des neiges avaient été vendues sur marchés d'oiseaux indonésiens. En 2016, le chiffre s'élevait à plus de 13.000, déplorent des chercheurs de l'université d'Oxford Brookes dans un article intitulé Global Ecology and Conservation. Une augmentation préoccupante qui pourrait mettre en péril la conversation de cet animal sauvage, qui n'est pas fait pour être domestiqué.

J.K. Rowling condamne l'achat de chouettes pour chez soi

Mais le problème ne concerne pas que l'Indonésie: au cours des dernières années, plusieurs pays d'Extrême-Orient ont noté une augmentation dans la vente de chouettes, accusant la popularité des livres et long-métrages Harry Potter. L'ex-ministre du développement rural Jairam Ramesh a quant à lui blâmé les fans du petit sorcier pour leur rôle dans la diminution du nombre de hiboux sauvages dans le pays.

"A la suite de la sortie de Harry Potter, il semble y avoir une étrange fascination, même parmi les classes moyennes urbaines, pour le faire d'offrir un hibou à son enfant", avait-il déclaré. 

De son côté, l'auteure de la saga, J.K. Rowling, a condamné l'achat de chouettes en tant qu'animaux de compagnie, rappelle The Guardian. Juste après la sortie du film Harry Potter à l'école des sorciers au Royaume-Uni, les associations animalières britanniques avaient signalé une forte augmentation du nombre d'abandons de chouettes.

"Si quelqu'un a été influencé par mes livres pour penser qu'une chouette serait plus heureuse enfermée dans une petite cage et gardée dans une maison, j'aimerais profiter de cette occasion pour dire avec autant de force que possible que vous avez tort", avait-elle déclaré. "Les chouettes de mes livres ne dépeignent pas le vrai comportement des vrais hiboux".

Nawal Bonnefoy