BFMTV

Christian Bale (encore) méconnaissable pour les besoins de son prochain film

Christian Bale à la première de "Hostiles" au Festival international du film de Toronto, le 11 septembre 2017

Christian Bale à la première de "Hostiles" au Festival international du film de Toronto, le 11 septembre 2017 - Alberto E. Rodriguez - Getty Images North America - AFP

Nouvelle métamorphose pour l'acteur oscarisé. Tantôt musclé, tantôt squelettique, Christian Bale a pris cette fois beaucoup de poids pour interpréter une figure de la politique américaine.

Une de plus, une de moins... Christian Bale, acteur abonné aux spectaculaires transformations physiques, vient de récidiver pour les besoins d'un futur rôle. Présent au Festival international du film de Toronto (TIFF) ce lundi pour le première de son film Hostiles, l'acteur britannique a présenté une silhouette et un visage bien plus arrondis sur le tapis rouge.

Selon Variety, Christian Bale s'est imposé cette prise de poids pour le biopic de Dick Cheney, dont il tiendra le rôle principal. L'acteur interprétera l'ancien vice-président américain, chargé des politiques étrangères lorsque les États-Unis partaient en guerre contre l'Irak et l'Afghanistan, au lendemain des attentats du 11 septembre. Amy Adams et Steve Carell figureront également au casting du film, qui sera réalisé par Adam McKay.

Le caméléon d'Hollywood

Interrogé au sujet de sa transformation physique par le média américain, l'acteur de 43 ans ne s'est pas étendu sur les moyens déployés pour opérer cette prise de poids: "J'ai juste mangé beaucoup de tartes", a-t-il déclaré avec le sourire. Une attitude un rien blasée, sans doute due au fait que l'acteur a déjà modifié son apparence à de nombreuses reprises pour le septième art.

Comme le rapporte Movie Pilot, Christian Bale a perdu près de 30 kg pour interpréter un insomniaque rachitique dans The Machinist de Brad Anderson, se nourrissant d'une pomme et d'une boîte de thon par jour. Après le tournage, il change radicalement de silhouette et regagne plus qu'il n'a perdu en muscles pour les besoin de Batman Begins de Christopher Nolan. Deux ans plus tard, il apparaît de nouveau aminci dans Rescue Dawn, puis récupère sa masse musculaire pour le deuxième volet de la saga Batman. Il mincit encore pour The Fighter, en 2010, qui lui vaut de remporter l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle.

Une tendance à la mutation qui a un prix: en 2016, Christian Bale a été obligé de renoncer à interpréter Enzo Ferrari. Un rôle pour lequel il aurait dû prendre une dizaine de kilos plus rapidement que ne le conseillaient les médecins; probablement à cause des nombreuses variations de sa silhouette, Christian Bale souffre de problèmes cardiaques.

Benjamin Pierret