BFMTV

Charlottesville: Jennifer Lawrence encourage à identifier les "pathétiques" manifestants racistes

Jennifer Lawrence le 19 novembre 2015

Jennifer Lawrence le 19 novembre 2015 - Jamie McCarthy - Getty Images North America - AFP

L'actrice américaine a publié des photos des manifestants de Charlottesville sur Facebook, invitant ses abonnés à poster les noms de ceux qu'ils reconnaissent. Les affrontements de ce week-end ont fait une morte parmi les militants anti-racistes.

Quelques jours après les violences de Charlottesville, en Virginie, Jennifer Lawrence prend part à la traque aux racistes. Sur son compte Facebook, l'actrice américaine de 27 ans a publié des photos des militants qui ont défilé dans cette ville du sud-est des États-Unis au cours du week-end. Néo-nazis, suprémacistes blancs et membres du Ku Klux Klan se sont réunis sous des torches et des croix gammées en reproduisant le salut hitlérien, afin de protester contre le retrait de la statue d'un général favorable à l'esclavage. Certains d'entre eux apparaissent sur les clichés, à visage découvert. Des visages que la star d'American Bluff encourage à identifier.

"Voici les visages de la haine", accuse-t-elle sur le réseau social. "Regardez bien et postez ceux que vous reconnaissez. Vous ne pouvez pas vous cacher avec Internet, bande de lâches pathétiques!"

Des violences à l'issue tragique

Ce rassemblement a tourné au drame samedi après-midi, lorsque des affrontements ont éclaté entre les participants et des manifestants anti-racistes. Parmi ces derniers, Heather Heyer, 32 ans, a été tuée par un véhicule lancé volontairement dans la foule. Des dizaines de personnes ont été blessées. Depuis cet après-midi qui a secoué l'Amérique, la recherche des militants racistes s'organise sur Internet. Le compte Twitter "Yes, you're racist", notamment, s'emploie à les exposer sur les réseaux sociaux.

Avec sa publication, l'actrice la mieux payée du monde rejoint la longue liste de célébrités qui se sont élevées contre le rassemblement de ce week-end. Ainsi, Arnold Schwarzenegger, "horrifié", a appelé à "condamner" la haine et s'est engagé à faire un don de 100.000 dollars à une organisation anti-haine. Jimmy Fallon, de son côté, a ouvert son talk-show de lundi avec un discours émouvant dans lequel il a appelé à "tous nous élever contre le mal, reconnaître que le racisme existe, et défendre ce qui est bon."

Benjamin Pierret