BFMTV

Ce que l'on sait du prochain Astérix au cinéma

Edouard Baer et Gérard Depardieu dans "Astérix et Obélix: au service de Sa Majesté", en 2012

Edouard Baer et Gérard Depardieu dans "Astérix et Obélix: au service de Sa Majesté", en 2012 - Jean-Marie Leroy

Les deux Gaulois sont de retour... mais au cinéma cette fois-ci. Qui portera le casque ailé et les braies rayées?  Voici quelques éléments de réponse.

Plus irréductibles que jamais, les deux Gaulois flanqués de leur petit chien devraient faire bientôt leur retour... au cinéma. Avec un film d'animation d'abord, le dixième du nom.

Selon les informations du Figaro, les ayants droit du héros de bande dessinée auraient choisi pour réaliser ce long métrage de faire de nouveau appel au duo Alexandre Astier et Louis Clichy, les auteurs de Astérix - le domaine des dieux, adapté en 2014 de l'album éponyme. Le film d'animation avait remporté un vif succès, avec plus de 2 millions et demi d'entrées en salles.

Une histoire inventée

La grande nouveauté, c'est que ce film d'animation ne doit pas être tiré d'un album d'Uderzo et Goscinny, comme l'ont été tous les dessins animés précédents, mais inventé de toutes pièces. Sous le regard vigilant d'Albert Uderzo et d'Anne Goscinny, fille de René. Le Figaro révèle encore qu'une première réunion préparatoire a déjà eu lieu et que les deux ayants droit ont pu avoir un premier aperçu du projet et du story board animé.

Mais ce n'est pas tout, sur le front armoricain. Un cinquième film, avec des personnages (très) en chair et en os serait également dans les cartons.

Avec ou sans Depardieu?

Quatre ans après Astérix et Obélix: au service de sa Majesté, avec Edouard Baer et Gérard Depardieu, les deux Gaulois devraient donc connaître de nouvelles aventures filmées. Là encore Anne Goscinny et Albert Uderzo supervisent les opérations. Ils sont actuellement à la recherche d'un réalisateur. Michel Hazanavicius, (OSS 117 et The Artist) et Franck Gastambide (Les Kaïra, Pattaya) sont sur les rangs. Trois réalisateurs et un producteur ont été retenus. "Nous ne sommes pas très loin d'un accord", explique Anne Goscinny au Figaro

Le casting reste aussi assez flou. Albert Uderzo ne veut pas de Jamel Debbouze dans le rôle d'Astérix, en raison de son handicap, qui n'est pas, selon lui, compatible avec le personnage.

Kev Adams pourrait être à l'affiche, mais pas dans le rôle du petit Gaulois futé. Quant à Gérard Depardieu, qui a incarné le héros amateur de sangliers dans les quatre films tournés à ce jour, il pourrait être écarté de celui-ci. Si l'acteur est d'accord pour reprendre les braies, Anne Goscinny aimerait, elle, "remettre à 100 % les compteurs à zéro".

Sans Jamel Debbouze

La fille de René Goscinny estime également que le dernier film, réalisé par Laurent Tirard et dans lequel on trouvait une pléiade d'acteurs, de Catherine Deneuve à Valérie Lemercier, en passant par Fabrice Luchini, "était trop cérébral". Pour elle, le réalisateur de ce prochain long métrage devra avoir à l'esprit deux références, l'Astérix, Mission Cléôpatre d'Alain Chabat, qu'elle "cautionne à 200%" et le Domaine des dieux d'Alexandre Astier, tous deux "héritiers naturels" de son père, selon elle. 

Mais comme Alain Chabat n'a pas souhaité tourner ce nouveau film, il faut donc se tourner vers quelqu'un d'autre. Le réalisateur de OSS 117 pourrait avoir les faveurs d'Anne Goscinny. Elle confie ainsi au Figaro: "Si René Goscinny avait le droit de quitter le paradis pendant deux heures, il serait drôlement heureux de voir OSS 117".

M. R.