BFMTV

Cate Blanchett défend les actrices au Festival de Londres

Cate Blanchett, le 14 octobre 2015

Cate Blanchett, le 14 octobre 2015 - Niklas Hallen - AFP

L'actrice australienne, venue présenter Carol et Truth à la 59e édition du festival du Film de Londres, en a profité pour relancer le débat sur la place des femmes dans le cinéma.

Cate Blanchett est apparue comme la star de la 59e édition du festival du Film de Londres, dédiée "aux femmes fortes", où elle présentait Carol de Todd Haynes et Truth de James Vanderbilt avant de recevoir une récompense pour sa carrière samedi.

L'actrice australienne a reconnu "avoir été gâtée ces dernières années en ayant pu retravailler avec le réalisateur Todd Haynes et en faisant Truth, une oeuvre très intéressante sur l'histoire récente". Ce film, présenté jeudi en première européenne à Londres et qui sort le 10 février en France, s'inscrit dans la grande tradition des films de journalistes.

Inspiré des mémoires de la journaliste d'investigation Mary Mapes, Truth revient sur les révélations qu'elle a rendu publiques en 2004 dans l'émission d'investigation phare de CBS News, 60 Minutes, présentée par Dan Rather. Selon cette enquête, le président d'alors, George W. Bush aurait bénéficié d'un traitement de faveur pour échapper à la guerre du Vietnam. Le scandale qui en découla brisa la carrière de Mapes et de Rather, interprété par Robert Redford.

"Il y a beaucoup de grandes actrices"

La star de 46 ans a également pris part au débat sur la place des femmes dans le cinéma actuel, une thématique au coeur du festival cette année et de plus en plus présente à Hollywood. 

"Chaque fois qu'il y a des rôles intéressants et complexes joués par des actrices, quelqu'un vient dire: 'vous pensez que c'est une percée, est-ce que ça va devenir plus courant?' On a la même conversation tous les ans", a-t-elle fait remarquer. "Il y a beaucoup de grands rôles pour les femmes et il ne fait aucun doute qu'il y a beaucoup de grandes actrices. Il est temps que les gens s'y fassent", a-t-elle ajouté, en présentant Carol de Todd Haynes, une histoire d'amour entre deux femmes dans les années 50 qui a valu à sa partenaire Rooney Mara le prix d'interprétation du Festival de Cannes.

Cate Blanchett recevra également samedi le BFI Fellowship, plus haute distinction du British Film Institute (BFI), pour l'ensemble de sa carrière. "Personne ne le mérite davantage. Elle est l'une des meilleures actrices que nous ayons aujourd'hui", a commenté Rooney Mara. "Le pedigree et la liste des gens qui sont passés avant moi sont assez intimidants mais je suis vraiment ravie", a déclaré l'actrice oscarisée à deux reprises pour ses rôles dans Aviator de Martin Scorsese et dans Blue Jasmine de Woody Allen.

Romain Iriarte avec AFP