BFMTV

"Catastrophique","débile", "inqualifiable"... La fille de Franquin étrille le film Gaston Lagaffe

Gaston

Gaston - Copyright Arnaud Borrel

La fille d'André Franquin, le créateur de Gaston Lagaffe, n'a pas apprécié l'adaptation de la BD par PEF.

"Catastrophique", "débile", "inqualifiable"... Isabelle Franquin, fille du célèbre dessinateur et créateur de Gaston Lagaffe, ne mâche pas ses mots pour décrire dans les colonnes du quotidien belge L'Avenir l'adaptation cinématographique de Gaston Lagaffe par PEF, qui sort ce mercredi 4 avril. 

"Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire", explique Isabelle Franquin, qui possède un droit moral sur le travail de son père. 

"Les acteurs sont mal dirigés, le scénario débile"

Elle poursuit, précisant qu'elle a pu consulter le scénario, à défaut de pouvoir s'opposer au projet. Selon elle, la première version du scénario était "inqualifiable" et "pleine d’aberrations".

"Gaston y abandonnait son chat et sa mouette. Ou chauffait la start-up où il travaille en introduisant un tuyau d’arrosage dans le derrière d’une vache. Là, j’ai dit 'niet'."

Isabelle Franquin poursuit sa diatribe, martelant qu'elle n'avait "donc pas le pouvoir d’empêcher ce film, même si les acteurs sont mal dirigés, le scénario débile et le rythme des gags catastrophique".

La réponse de PEF et des éditions Dupuis

Face aux propos d'Isabelle Franquin, PEF s'est contenté de répondre: "C’est une BD culte. Moi-même, si on m’avait dit: 'Tel réalisateur va adapter Gaston', je crois que j’aurais eu des préjugés. Pas la violence de certains, qui n’ont d’ailleurs pas vu le film". Invité des Grandes Gueules sur RMC ce mardi 3 avril, PEF a ajouté: "La fille de Franquin n'a pas aimé? J'ai été fidèle à la BD et c'est ce que m'ont dit les fans!"

Dans un communiqué de presse, les éditions Dupuis ont affirmé leur soutien à l'adaptation de PEF. "Nous tenions à dire à quel point nous étions fiers de pouvoir défendre ce film attachant, juste et drôle, aux côtés du réalisateur [et de son équipe] qui se sont engagés depuis des années avec tant de conviction, de sincérité et de créativité", peut-on lire.

"Chez Dupuis, [...] nous sommes particulièrement fiers et déjà fans de ce film, de son rythme endiablé, des émotions et des éclats de rire qu’il suscite", indique encore le communiqué, rappelant que PEF a choisi "de replacer Gaston dans le monde de l’entreprise d’aujourd’hui [...] pour être fidèle à l’esprit de Franquin, pour qui le personnage de Gaston était un personnage contemporain, ancré dans son époque".

Jérôme Lachasse