BFMTV

Assister au Festival de Cannes depuis Paris, c'est possible!

-

- - festival de Cannes

De nombreuses salles de cinéma parisiennes projetteront entre fin mai et début juin des films présentés à Cannes.

Si vous n'avez pas pu vous rendre à Cannes, mais que vous habitez Paris et sa région, les salles de cinéma de la capitale ont pensé à vous. Entre le 26 mai et le 14 juin, les cinéphiles pourront rattraper une grande partie de la sélection officielle, de la Quinzaine des réalisateurs, de la Semaine de la critique et d'Un Certain Regard. 

Comme chaque année, le Gaumont Opéra, situé au 2, boulevard des Capucines (IXe), présentera du vendredi 26 au dimanche 28 mai un choix de films de la Sélection Officielle. Le programme sera dévoilé le 22 mai, mais les cinéphiles peuvent déjà réserver leurs places sur le site du cinéma. 

Le Forum des images, situé au Forum des Halles, proposera du 1er au 11 juin l'intégralité des films de la Quinzaine des Réalisateurs et des rencontres avec des cinéastes. Au programme: Alive in France, un documentaire d'Abel Ferrara, Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc, une comédie musicale de Bruno Dumont, l'auteur du P'tit Quinquin, mais aussi L'Amant d'un jour de Philippe Garrel et Un beau soleil intérieur de Claire Denis, une comédie avec Juliette Binoche.

La Cinémathèque française, située au 51, rue de Bercy (XIIIe), programmera du 7 au 14 juin la Semaine de la critique, soit sept films et dix courts-métrages. Le Reflet Médicis, situé 3, rue Champollion (Ve), se réserve quant à lui la primeur d'Un Certain Regard. Du 31 mai au 6 juin, les cinéphiles pourront ainsi découvrir le vrai faux biopic de Barbara concocté par Mathieu Amalric et L'Atelier de Laurent Cantet (Palme d'or pour Entre les murs en 2008). Le programme est disponible ici

Le reste des festivités se poursuivra avec les films déjà sortis, comme Les Fantômes d'Ismaël d'Arnaud Desplechin, en salle depuis le 17 mai. Dans les prochains jours suivront Rodin avec Vincent Lindon (le 24 mai), L'Amant double de François Ozon (le 26 mai), Le Vénérable W. de Barbet Schroeder et Le Jour d'après du Sud-Coréen Hong Sang-soo (le 7 juin). Parmi ces films figure sans doute la Palme d'or.

Jérôme Lachasse