BFMTV

007 Spectre: avant-première avec la famille royale à Londres

Léa Seydoux, Daniel Craig et Monica Bellucci, le 26 octobre 2015 à l'avant-première mondiale de "Spectre".

Léa Seydoux, Daniel Craig et Monica Bellucci, le 26 octobre 2015 à l'avant-première mondiale de "Spectre". - Leon Neal - AFP

Monica Bellucci, Léa Seydoux et Daniel Craig ont célébré lundi soir à Londres, l'avant-première mondiale du film réalisé par Sam Mendes. Le prince William, son épouse Kate et son frère le prince Harry étaient également présents.

L'agent secret britannique est de retour au pays, pour l'avant-première mondiale de 007 Spectre, la 24e mission au cinéma de James Bond. La diffusion du long-métrage de Sam Mendes a été célébré en grande pompe lundi soir à Londres, en présence de membres de la famille royale, et des trois grands acteurs du film: Monica Bellucci, Léa Seydoux et Daniel Craig. 

Le prince William, son épouse Kate et son frère le prince Harry ont assisté au lancement mondial des dernières aventures de James Bond, dans le cadre majestueux du Royal Albert Hall. Le film sortait en même temps dans des centaines de salles en Grande-Bretagne et en Irlande.

"Je déteste me voir mais j'adore jouer James Bond"

Largement acclamé par la critique, Spectre est porté pour la quatrième fois par le Britannique Daniel Craig, 47 ans, après Casino Royale (2006), Quantum of Solace (2008) et Skyfall (2012).

"Je suis impatient que les gens puissent voir le film. Je déteste me voir à l'écran mais j'adore jouer James Bond", a déclaré Daniel Craig à l'AFP en arrivant à l'avant-première, avant de prendre la pose entre Monica Bellucci et de Léa Seydoux. "C'est incroyable de faire partie de la tradition", a confié pour sa part Monica Bellucci, 51 ans, qui joue Lucie Sciarra, veuve d'un célèbre criminel, et interprète la James Bond girl la plus âgée de la saga.

Une soirée entre émotion et soulagement 

La comédienne française Léa Seydoux, qui tient le rôle de Madeleine Swann, psychologue et fille de M. White, ennemi de Bond dans Casino Royale et Quantum of Solace a quant à elle évoqué un tournage "intime".

"Même si c'était une grosse machine, je n'ai pas ressenti de pression. J'avais vraiment l'impression de faire un film avec Sam Mendes, qui vient du théâtre et qui est un metteur en scène qui adore ses acteurs, qui est très précis et qui sait exactement ce qu'il veut. C'était génial de travailler avec lui", a-t-elle assuré à BFMTV.

"On a sué sang et eau sur ce film, je suis très ému d'être là ce soir et un peu soulagé aussi", a pour sa part glissé le réalisateur Sam Mendes à l'AFP. Car comme le rappelait récemment Daniel Craig: "faire un film après Skyfall fut un énorme défi", puisque le dernier opus fut aussi le plus lucratif de toute la saga, rapportant plus d'un milliard de dollars au box-office.

R. I. avec AFP/VIdéo: Philippe Dufreigne, Claire Fleury et Edouard Bonnamour