BFMTV

Chienne enterrée vivante: Brigitte Bardot souhaite le même sort à son maître

Brigitte Bardot à Nice en 2005.

Brigitte Bardot à Nice en 2005. - Valery Hache

L'ancienne icône du cinéma français et fervente défenseure des animaux s'est exprimée sur le fait divers concernant cette chienne retrouvée par un promeneur après avoir été enterrée vivante.

Brigitte Bardot a un précepte : oeil pour oeil, dent pout dent . Ce week-end, l'ancienne star du cinéma français s'est confiée au micro d'Europe 1 sur le fait divers sordide au sujet de cette chienne, retrouvée par un promeneur dans les Yvelines, alors qu'elle avait été enterrée vivante, probablement par son maître. Et la star de 80 ans s'est montrée sans concession.

"C'est abominable, s'est d'abord exclamée celle qui posait récemment au côté se Florian Philippot sur Twitter. Vous vous rendez compte ? Si des gens sont capables de faire des choses pareilles ! Ce ne sont plus des êtres humains, ce sont des monstres !"

"Je suis pour la loi du talion"

Concernant le propriétaire de l'animal, un jeune homme de 21 ans qui risque jusqu'à 2 ans de prison et 30.000 euros d'amende, Brigitte Bardot s'est emporté : "Moi, je voudrais qu'on lui fasse la même chose. Je suis pour la loi du talion. Parce que la force de l'humain contre la faiblesse de l'animal, c'est suffi­sant. On ne doit plus profiter de ça."

L'ancienne icône des années 1960 a alors poursuivi : "C'est comme le type qui a tué un lion... L'être humain est complè­te­ment déshu­ma­nisé, on ne peut plus comprendre ces gestes atroces et barbares."

Fervente défenseur des animaux, Brigitte Bardot mène ce combat depuis de nombreuses années. En 1986, celle-ci avait créé la Fondation Brigitte-Bardot destiné à la protection des animaux.

F.M.