BFMTV

Batkid: cinq ans après avoir pu réaliser son rêve, le petit Miles Scott n'a plus le cancer

Miles Scott, alias Batkid, le 15 novembre 2013

Miles Scott, alias Batkid, le 15 novembre 2013 - Ramin Talaie - Getty Images North America - AFP

En 2013, San Francisco s'était transformée en Gotham City le temps d'une journée pour de réaliser le rêve de Miles Scott, atteint d'une leucémie. Aujourd'hui âgé de 10 ans, le petit garçon a recouvré la santé.

Son histoire avait ému le monde entier. Miles Scott, petit Américain atteint d'une leucémie, avait pu réaliser son voeu le plus cher: enfiler le costume de Batman et combattre les méchants.

Cinq ans jour pour jour après cette folle journée à San Francisco, le jeune garçon, qui s'est battu toute sa petite enfance contre une leucémie, est désormais guéri. 

Le 15 novembre 2013, alors qu'il n'avait que cinq ans, Miles Scott avait vu son rêve exaucé par l'association Make-A-Wish. Grâce à cette organisation, qui s'emploie à réaliser les souhaits d'enfants malades, le jeune Américain avait enfilé le costume de l'homme-chauve-souris le temps d'une journée. Avec la complicité des autorités de San Francisco, il avait parcouru la ville dans une mise en scène millimétrée, arrêtant les méfaits du Sphinx et du Pingouin et sauvant leurs victimes, sous les yeux de plusieurs milliers de personnes venues l'encourager.

Engouement mondial et documentaire

Celui que les médias avaient rebaptisé Batkid a recouvré la santé, selon le San Francisco Chronicles. Le petit garçon de 10 ans est désormais en rémission, et ses visites médicales autrefois quotidiennes sont devenues annuelles. Désormais en CM2, il vit avec sa famille dans leur ferme de Tulelake (Californie), joue au baseball et s'intéresse aux sciences et à la robotique. Sa mère, Natalie, est devenue volontaire auprès de l'association Make-a-Wish:

"Cette journée a permis à notre famille de tourner la page, et de mettre fin à plus de trois années passées à injecter des médicaments toxiques dans le corps de notre fils", explique-t-elle.

L'initiative était devenue virale, notamment grâce au partage massif des événements sur les réseaux sociaux. Les personnes présentes, mais aussi de nombreuses célébrités, de Khloe Kardashian à Enrique Iglesias en passant par Shonda Rhimes, avaient réagi sur Twitter. Barack Obama, alors président des États-Unis, avait lui-même adressé un tweet à l'intention du petit garçon. Un an plus tard, sa folle aventure faisait l'objet d'un documentaire.

B.P.