BFMTV

Banksy défend le port du masque avec une nouvelle oeuvre dans le métro de Londres

L'artiste britannique a réalisé des graffitis dans le métro de la capitale anglaise, visant à sensibiliser les passagers au port du masque pour lutter contre le coronavirus.

Banksy a encore frappé, cette fois dans le métro londonien. Mardi soir, graffeur a publié une vidéo sur son compte Instagram dans laquelle on assiste à la réalisation de sa dernière oeuvre. Un homme en combinaison de nettoyeur de rame - probablement l'artiste lui-même - peint des rats au pochoir sur la paroi d'un wagon. Des dessins destinés à défendre le port du masque pour lutter contre le coronavirus, comme le montre la légende de la vidéo: "Si vous ne portez pas de masque, vous n'avez rien compris".

Ces rats sont représentés dans différentes situations. L'un d'entre eux éternue, laissant une trainée bleutée, un autre utilise un masque comme parachute, tandis qu'un troisième se couvre le museau avec. Le rat est une figure récurrente des oeuvres du mystérieux artiste, qui parcourt le monde et sème derrière lui des graffitis engagés.

L'oeuvre a déjà disparu

La vidéo se termine sur un tag de Banksy qui délivre un message d'espoir. L'artiste réalise un jeu de mot avec le titre Tubthumping du groupe Chumbawamba, que l'on pourrait traduire ainsi: "Je suis mis en quarantaine, mais je me relève."

Cette oeuvre fait écho aux dernières mesures prises contre le coronavirus au Royaume-Uni, où le port du masque sera obligatoire dans les magasins à partir du 24 juillet. Les passagers du métro de Londres n'ont pas pu admirer cette oeuvre bien longtemps: la société Transport of London, qui applique une politique stricte contre les graffitis, l'a déjà effacée.

Benjamin Pierret, avec Lorène de Susbielle