BFMTV

Attentats: Brigitte Bardot fait (encore) polémique avec son "Aïd el Kebir humain"

Brigitte Bardot, le 27 septembre 2007 à Paris

Brigitte Bardot, le 27 septembre 2007 à Paris - Eric Feferberg - AFP

L'ancienne actrice âgée de 81 ans, a comparé, sur Twitter, les récents attentats terroristes, au rituel musulman du sacrifice d'un mouton.

Nouvelle polémique pour Brigitte Bardot. Quelques jours après les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray, BB - notamment célèbre pour son engagement contre la maltraitance animale - a pris la parole sur Twitter pour évoquer ces drames.

"J'ai mal au coeur, à tous mes coeurs. Je vomis ces terroristes islamistes. Stop à ‘l'Aïd el Kebir humain’!", a-t-elle écrit le 29 juillet dernier, faisant référence à l'une des célébrations les plus importantes de l'Islam.

Un amalgame qui ne passe pas

Trois jours après avoir été posté, le message fait encore beaucoup réagir. Dans ses propos retweetés plus de 970 fois, Brigitte Bardot fait ainsi un parallèle entre les victimes des attentats terroristes de Nice, ainsi qu'au prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray tué par arme blanche à la gorge et au thorax, et les moutons sacrifiés lors du rituel de l'Aïd el-Kebir.

En 2013, elle avait déjà fait part de son opposition à ce rituel, dans une lettre ouverte. Elle y accusait notamment "les gouvernements successifs d'imposer aux Français de subir l'immonde sacrifice rituel musulman de l'Aïd el-Kebir, de contourner la loi par des dérogations abondantes, transformant cette journée en monstrueux abattoir visant à égorger sur le sol de France plus de 200.000 moutons, sacrifiés dans la douleur et l'épouvante d'agonies inhumaines".

R.I