BFMTV

Attaque de Viry-Châtillon: JoeyStarr exprime son soutien aux policiers

JoeyStarr

JoeyStarr - Kenzo Tribouillard - AFP

Le rappeur a réagi sur Twitter à l'attaque dont ont été victimes quatre policiers samedi dernier à Viry-Châtillon.

JoeyStarr se range du côté des forces de l'ordre. Sur ses différents réseaux sociaux, le rappeur a partagé son soutien aux quatre policiers attaqués samedi dernier à coup de cocktails molotov dans le quartier de la Grande Borne à Viry-Châtillon

"Une limite à tout"

Dans son message en lettres capitales, accompagné d'une photo montrant un homme en uniforme de dos, l'artiste a envoyé ses "pensées" aux victimes, rappelant au passage que s'il a bel et bien chanté Nique la police en 1993 avec le groupe NTM, il y avait "une limite à tout". Un post étonnant qui a récolté près de 40.000 "j'aime" sur Facebook.

Ce soutien inattendu n'a pas manqué de faire réagir les fans de la première heure. Rappelons qu'entre Joeystarr et la justice, tout n'a pas toujours été très rose. En 1996 déjà, NTM avait été condamné à six mois de prison dont trois ferme et une interdiction d'exercer leur métier en France pendant six mois, après des propos jugés outrageants (sur scène, le rappeur avait notamment crié sa haine envers la police, "des fachos habillés en bleu" selon lui). Depuis, il a fait l'objet de nombreuses altercations avec les forces de l'ordre.

Un policier dans le coma

Plusieurs policiers ont été blessés samedi dernier par des jets de cocktail Molotov à Viry-Châtillon, dans l'Essonne. Selon Bernard Cazeneuve, une "dizaine" de personnes "cagoulées" ont brisé les vitres d'un premier véhicule avant de l'incendier tout en bloquant les portes pour empêcher les policiers de sortir. C'est en voulant porter secours à leurs collègues que deux autres agents, présents dans une seconde voiture garée à proximité, ont à leur tour été agressés. L'un d'eux, grièvement brûlé, a depuis été placé sous coma artificiel. 

Nawal Bonnefoy