BFMTV

Armie Hammer, à nouveau débarqué d'un film en préparation, est désormais sans projet

 Armie Hammer à New York en mars 2019

Armie Hammer à New York en mars 2019 - Noam Galai - Getty Images via AFP

L'acteur américain a perdu son rôle dans le thriller Billion Dollar Spy. La star de Call Me By Your Name est au coeur d'une controverse depuis janvier, relancée par une enquête pour viol.

Nouvelle déconvenue pour Armie Hammer. L'acteur américain, qui devait donner la réplique à Mads Mikkelsen dans le thriller Billion Dollar Spy, a été débarqué du projet, rapporte Variety . Il s'agissait du dernier projet encore en cours de la star de Call Me By Your Name, qui a déjà perdu plusieurs contrats depuis que des messages lui étant attribués, dans lesquels il évoque des désirs cannibales, ont fait surface sur les réseaux sociaux en janvier. La police de Los Angeles a annoncé mi-mars qu'il faisait également l'objet d'une enquête pour viol après une plainte déposée par une ancienne partenaire.

La controverse a démarré en janvier avec la mise en ligne de ces messages, dont Armie Hammer n'a pas confirmé l'authenticité. Depuis, l'acteur de 34 ans a perdu son contrat avec l'agence artistique WME, ainsi que plusieurs rôles dans des productions en préparation: la comédie romantique Shotgun Wedding, dont il devait partager l'affiche avec Jennifer Lopez, et la série The Offer, sur le making-of du Parrain.

La question se pose désormais pour Mort sur le Nil, dans lequel joue l'acteur, et dont la sortie a été repoussée en raison de la pandémie. La présence de l'acteur au générique risque en effet de compromettre le succès du film, qui sortira en février 2022.

Abus "mentaux, émotionnels et sexuels"

La controverse, d'abord circonscrite aux réseaux sociaux, a pris une tournure judiciaire après une plainte pour viol déposée par une ancienne partenaire. La jeune femme de 24 ans, qui a demandé à n'être identifiée que par son prénom, Effie, a détaillé ses accusations lors d'une conférence de presse virtuelle organisée le 18 mars par son avocate, Gloria Allred.

Elle affirme notamment avoir été "violée brutalement" pendant plus de quatre heures en 2017. La jeune femme ajoute qu'Armie Hammer, qu'elle avait rencontré sur Facebook l'année précédente, lui aurait au cours de cette agression cogné à plusieurs reprises la tête contre un mur et frappé les pieds avec une cravache. "Effie" a déclaré qu'elle avait été abusée "mentalement, émotionnellement et sexuellement" au cours de sa relation intermittente, échelonnée sur quatre ans, avec l'acteur de 34 ans.

Ce dernier a démenti ces accusations par l'intermédiaire de son avocat, Andrew Brettler, assurant n'avoir eu que des relations sexuelles "consenties". L'avocat avait déjà récemment démenti en bloc de semblables accusations d'actes sexuels violents et sadiques portées à l'encontre d'Armie Hammer par d'autres femmes.

Benjamin Pierret, avec AFP