BFMTV

Alexandre Astier: "J'ai besoin du cerveau des spectateurs"

Alexandre Astier présente le DVD de son spectacle "L'Exoconférence".

Alexandre Astier présente le DVD de son spectacle "L'Exoconférence". - BFMTV

VIDEO - Alors que vient de sortir le DVD de son Exoconférence, Alexandre Astier a répondu aux questions de BFMTV. L'occasion pour le comédien d'en dire un peu plus sur son spectacle drôle, mais exigeant, autour de la vie extraterrestre.

Un "mix entre de l'instruction et de la connerie". Voilà comment Alexandre Astier décrit son spectacle L'Exoconférence que le comédien continue de jouer un peu partout en France et qui vient de sortir en DVD. Lors de son passage à Toulouse, le créateur de Kaamelott a répondu aux questions de BFMTV pour en dire un peu plus sur ce spectacle singulier autour de la vie extraterrestre.

Comme le confie Alexandre Astier, L'Exoconférence n'est pas un spectacle humoristique comme les autres: "Cest un spectacle qui est assez dense, qui demande un peu de concentration. Mais comme le dit Michael Moore, les gens sont toujours reconnaissant de leur prêter un cerveau. Moi j'ai besoin du cerveau des gens. (..) Les gens sont contents que vous leur fassiez confiance!"

"Les gens sont naturellement curieux"

Si son spectacle, entre culture et humour, demandera au public un peu plus d'attention, Alexandre Astier refuse l'idée de chercher à "élever le niveau" sur la place du one-man-show: "Non, ce serait extrêmement prétentieux. Moi je me concentre à faire quelque chose qui me plaît sur des sujets qui me passionnent et dont je sais qu'ils continueront de me passionner tout le long de l'exploitation du spectacle." Et d'ajouter que le public est aussi demandeur: "Les gens sont naturellement curieux, même ceux qui ne pensaient pas l'être !"

Celui qui voue une passion pour les framboises (et nous apprend par la même occasion qu'une molécule est à la fois présente dans la framboise et dans la voie lactée) assure avoir reçu l'aval de nombreux astrophysiciens concernant les thèmes complexes et exigeants abordés tout au long de son spectacle.

"Je ne voulais pas dire de conneries"

"Ils l'ont tous vu avant que le DVD sorte. J'ai été approuvé, validé, tamponné par ces messieurs-dames", s'amuse Alexandre Astier. Ce dernier poursuit: "Leur regard était plus que précieux. Je ne voulais pas dire de conneries, c'était important pour moi de dire des choses qui sont vérifiables sur des choses pointues, qui sont en plus vulgarisées. Donc il ne faut pas essayer de passer par le mauvais chemin."

F. M et Maxime Sounillac