BFMTV

Affaire Morandini: une association va se constituer partie civile

Jean-Marc Morandini, en décembre 2013

Jean-Marc Morandini, en décembre 2013 - Patrick Kovarik – AFP

Une association de défense des enfants va se constituer partie civile, à la suite des révélations des Inrocks sur l'animateur Jean-Marc Morandini.

L'affaire Morandini est loin d'être terminée. Alors que Jean-Marc Morandini s'apprête à parler pour la première fois depuis la publication de l'article des Inrocks, et que le magazine s'apprête à publier la suite de son enquête, l'association La voix de l'enfant a annoncé dans un communiqué qu'elle allait se constituer partie civile.

"Après avoir pris connaissance d'un certain nombre de révélations faites par le journal Les Inrocks (...) mettant en cause Monsieur Jean-Marc Morandini, La Voix De l’Enfant relève que certains éléments laisseraient à penser que des mineurs auraient été associés à la réalisation de la série Les Faucons. Dans un souci de recherche de la manifestation de la vérité, La Voix De l’Enfant se constituera partie civile dès que les plaintes des différentes victimes auront été reçues".

Scènes de masturbation

Selon l'article publié dans l'hebdomadaire le 13 juillet dernier, l'animateur, usant de son influence, aurait poussé de jeunes acteurs à tourner nus pour la série Les Faucons, et à jouer des scènes de masturbation ou explicitement sexuelles.

Dans le magazine, l'un d'entre eux accuse Jean-Marc Morandini de lui avoir ensuite demandé, lors d'un rendez-vous fixé pour la série, de prendre des photos de lui nu.

M. R.