BFMTV

Jean-Marc Morandini va s'exprimer "face à la presse" ce mardi

L'animateur Jean-Marc Morandini lors de la conférence de presse qu'il a donnée à Paris le 19 juillet 2016.

L'animateur Jean-Marc Morandini lors de la conférence de presse qu'il a donnée à Paris le 19 juillet 2016. - Georffroy Van der Hasselt - AFP

Mis en cause par une enquête des Inrocks qui dénonce les pratiques douteuses de sa maison de production, Jean-Marc Morandini a annoncé qu'il s'exprimerait ce mardi après-midi devant la presse.

"Face aux accusations parfaitement mensongères et diffamatoires qui circulent, Jean-Marc Morandini a décidé de prendre la parole cet après-midi. Cette déclaration se fera face à la presse". L'animateur a posté mardi matin ces quelques mots sur son blog jeanmarcmorandini.com.

Cette mise au point intervient une semaine après la publication d'une longue enquête publiée dans Les Inrocks, qui met à jour les pratiques douteuses de la maison de production dirigée par Jean-Marc Morandini.

Scènes de masturbation

L'hebdomadaire y décrit le casting et le tournage d'une websérie intitulée Les Faucons, sur la vie d'une équipe de foot, produite par une société dont Jean-Marc Morandini est gérant, et qui comporte des scènes de nu et de masturbation.

Il cite les témoignages de plusieurs jeunes acteurs qui affirment qu'une certaine "Catherine", se présentant comme responsable du casting, leur a d'abord demandé avec insistance par mail d'envoyer des vidéos d'eux nus, y compris des scènes de masturbation.

Depuis, plusieurs jeunes acteurs de la websérie se sont exprimés dans les médias, et certains envisagent de porter plainte contre l'animateur. "Nous réfléchissons à une action commune, soit pour travail dissimulé, soit pour harcèlement sexuel", a ainsi déclaré à l'AFP l'avocat Thierry Vallat.

Dès le 13 juillet, Jean-Marc Morandini a annoncé qu'il allait porter plainte contre l'hebdomadaire et "démenti formellement les allégations" de l'article, selon son principal employeur, Europe 1.

"Un type qui a ce genre de pratique"

La radio lui a cependant demandé d'interrompre ses vacances à l'étranger "pour avoir une conversation de vive voix", a annoncé le directeur de la station, Fabien Namias, aux salariés mercredi matin, selon une source interne.

Jean-Marc Morandini, 50 ans, anime chaque matin sur Europe 1 la tranche de 09h00 à 12h00. Il a également un "projet d'émission" à la rentrée sur CNews (ex-iTELE), que Canal+ a confirmé mercredi à l'AFP, sans commenter l'article des Inrocks.

Selon le site Les Jours, une partie des journalistes d'iTélé attendaient une réaction de leur direction. Ils affirment ne pas vouloir "travailler avec un type qui a ce genre de pratique".

Les Inrocks promettent, eux, une suite à l'enquête, avec d'autres révélations, dans le numéro à paraître ce jeudi.

Magali Rangin avec AFP