BFMTV

A Rennes, un syndicat étudiant utilise Aya Nakamura et Bilal Hassani, pour faire campagne

Bilal Hassani et Aya Nakamura

Bilal Hassani et Aya Nakamura - Gilles SCARELLA - FRANCE TELEVISIONS - AFP / Valery Hache / AFP

Les étudiants de la liste Force étudiante mettent en scène les deux stars de la chanson et détournent leurs textes sur leurs affiches de campagne.

Clin d'oeil pop pour les élections étudiantes de la faculté de Rennes 2. Pour encourager les élèves à voter pour eux, les 9 et 10 avril prochains, la liste Force étudiante met Bilal Hassani et Aya Nakamura en vedette sur ses affiches. 

Cette union syndicale et associative, qui réunit l'UNEF, Solidaires Étudiant.e.s et le collectif des étudiants du monde (CEM), a collé les visages des deux artistes sur ses banderoles, qu'une internaute a partagées sur Twitter. Ils détournent aussi les paroles de leurs chansons. "Ferme la porte, y a la sélection dans le sas", peut-on lire à côté du visage d'Aya Nakamura, dans une formulation rappelant la chanson Pookie. "Quand je rêve, je vois une fac sans discriminations", est-il écrit sur l'affiche de Bilal Hassani. 

"Porter la voix des étudiants"

"Ce sont des personnalités que les étudiants pourront reconnaître", explique Chloé Guillonneau, responsable locale de l'Unef Rennes 2, à BFMTV.com. Ces artistes et leurs paroles n'ont pas été choisis au hasard.

Ainsi, faire dire à Bilal Hassani que lorsqu'il rêve, il voit une fac sans discriminations, "c'est pour faire en sorte que dans les conseils on puisse porter la voix des étudiants contre les discriminations", explique la responsable. Et la "sélection", qui remplace la "Pookie" d'Aya Nakamura, c'est "la sélection générale avec Parcoursup et la hausse des frais d'inscription des étudiants étrangers", à laquelle s'oppose Force étudiante. 

Benjamin Pierret