BFM Paris

"Tuez-les": des policiers caillassés lors d'une intervention dans les Yvelines

Une patrouille de police a été prise à partie par une trentaine d'individus à Poissy ce samedi. Aucun blessé n'est à déplorer.

Des policiers ont été caillassés samedi après-midi à Poissy, dans les Yvelines, alors qu'ils intervenaient pour un attroupement dans le quartier Beauregard, a appris BFMTV d'une source policière.

"Un guet-apens"

Arrivé sur les lieux, l'équipage est pris à partie par une trentaine d'individus, qui leur hurlent dessus et les caillassent. Les membres des forces de l'ordre essuient des tirs de mortiers d'artifice, d'après la même source. Les policiers ont dû appeler des renforts, mais à leur arrivée, les suspects avaient pris la fuite.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et partagée par le syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), l'un des individus présent crie "Tuez-les! Tuez-les!". Le syndicat a dénoncé "un guet-apens tendu à des policiers". "C'est désormais le quotidien des policiers dans les quartiers difficiles dans les grands ensembles", a affirmé Matthieu Valet, secrétaire national adjoint du SICP, sur BFMTV.

"C'est devenu un jeu et un sport national dans ces quartiers: les individus tirent sur nos collèges, se filment comme un trophée puis diffusent ça sur les réseaux sociaux, pour montrer qu'ils sont plus forts et créer une surenchère entre les quartiers", déplore Matthieu Valet.

Appel au calme

Ces images sont également condamnées par l'édile (Divers droite) de la ville, Karl Olive, qui a pris la parole dans une vidéo diffusée sur son compte Twitter:

"Entendre des "tuez-les" de la part de ces jeunes à l'endroit de la police, c'est juste inacceptable. S'il faut se mettre autour de la table et se poser les bonnes questions, on le fait déjà très régulièrement mais évidemment faisons-le", affirme le maire, qui "appelle au calme".

Aucun blessé n'est à déplorer et aucune interpellation n'a été faite à ce stade.

Alexandra Gonzalez avec Fanny Rocher