BFM Paris

"Vous avez le droit à une nouvelle chance": l'émouvant message d'un conducteur de train à une femme qui tentait de se suicider sur les voies

Un transilien (photo d'illustration)

Un transilien (photo d'illustration) - Martin Bureau-AFP

Le conducteur a pu arrêter son Transilien à quelques mètres de la rescapée, qui avait tenté de mettre fin à ses jours mardi soir à La Défense.

À deux mètres près. Un conducteur de Transilien a réussi à stopper son train et à sauver de justesse une femme qui se trouvait sur les voies à La Défense, mardi soir. Cet homme, qui se présente sur Twitter avec le pseudo "Séb le mécano", lui a adressé un message d'espoir.

"Madame, ce soir à La Défense vous avez voulu nous quitter, mais vous n'avez pas choisi le bon train, le mien", écrit-il tout d'abord sur le réseau social. "Je vous ai aperçu de loin malgré l'obscurité de la gare (...) J'avais décidé de ne pas vous permettre de faire de la peine à vos proches."

Ce sauvetage in extremis, analyse le conducteur de la ligne U, est le signe "que vous avez le droit à une nouvelle chance de recommencer et d'espérer avoir une vie meilleure que celle qui vous a poussé à faire ce geste désespéré".

L'écriture comme "exutoire"

"Quant à moi, j'ai repris mon petit bonhomme de chemin", narre-t-il, invitant la rescapée à savourer les "choses simples du quotidien, nous raccrochant à la vie". Il cite des exemples personnels: "être accueilli par mon chien au pas de ma porte, ma femme qui m'attendait avec des crêpes et embrasser mon enfant qui dormait paisiblement."

Sur Twitter, le message de "Séb le mécano" n'est pas passé inaperçu. Plus de 8000 personnes l'ont liké, pour plus de 1600 retweets. Si la majorité des internautes ont mis en lumière la bienveillance du conducteur de train, certains lui reprochent une forme de "mépris" et auraient souhaité qu'il garde le silence.

"J'ai fait mon travail. Je ne cherche pas la gloire. L'écriture ici est un exutoire pour moi", résume le conducteur de train.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions