BFM Paris Île-de-France
Paris Île-de-France

Vaccination contre le Covid-19: ils démarchent les seniors du XXe arrondissement de Paris

Depuis trois semaines à Paris, des bénévoles de la protection civile font du porte-à-porte pour tenter de convaincre les seniors isolés de se faire vacciner. Le but est d'éviter la prise de rendez-vous et faciliter l'accès aux personnes les plus isolées.

Cela reste encore compliqué pour certains Parisiens d'aller se faire vacciner contre le Covid-19, notamment pour les personnes âgées. Pour tenter d'endiguer le problème, la ville de Paris a mis en place ces dernières semaines des équipes mobiles dans les quartiers prioritaires.

L'objectif: aller directement à la rencontre des personnes éligibles pour leur permettre de se faire vacciner, sans avoir à passer par les plateformes de prises de rendez-vous en ligne.

La défiance AstraZeneca

Ce dimanche dans le XXe arrondissement, Sébastien, bénévole, frappe aux portes. La mission est accomplie avec cette habitante qui pensait devoir patienter. "Moi on m'avait dit pas avant mi-mai. Si je peux le faire maintenant je vais le faire maintenant."

Mais parfois les équipes font face à quelques sceptiques. "Moi j'ai un peu peur" avoue une riveraine. Les agents essuient plusieurs fois des refus dès qu’ils mentionnent le mot AstraZeneca.

"On comprend bien les réticences par rapport à la polémique AstraZeneca mais en soi les dispositifs que la Ville de Paris a mis en place fonctionnent assez bien, délivrent quelques centaines de doses sur chaque arrondissement à chaque fois" indique Sébastien; bénévole de la Protection civile de Paris.

"C'est pratique"

Ce dispositif permet d'éviter la prise de rendez-vous ou d'aller sur Doctolib. Il en a en tout cas déjà convaincu plus d'un. Comme Hervé qui vient de recevoir sa première dose: "C'est largement plus simple et puis je n'habite pas très loin donc c'est assez pratique."

Selon plusieurs médecins, aller au plus près des personnes a aussi et surtout quelque chose de rassurant.

"Il y a énormément de préjugés sur les vaccins. Ici c'est un quartier où les gens marchent beaucoup à la télé, à ce que les gens disent, à ce qu'ils ont entendu. Ils ne vont pas forcément chercher l'information de façon indépendante" explique le docteur Milena Wehenkel.

D'après les derniers chiffres compilés par le site Santé Publique France, plus de 1,4 million de Franciliens ont reçu au moins une dose du vaccin contre le Covid-19. Un chiffre qui représente près de 12% des habitants de la région.

Benjamin Pelsy , Martin Bourdin, Jean-Baptiste Graziani et Alicia Foricher