BFM Paris

Une course cycliste fait escale à Paris ce week-end pour lever des fonds contre le cancer

Des coureurs cyclistes participant au Nicola Werner Challenge.

Des coureurs cyclistes participant au Nicola Werner Challenge. - Jochen Hoops / The Nicola Werner Challenge

Moritz Werner organise cet événement sportif chaque année depuis 2016. Une manière de contribuer à la lutte contre la maladie qui a emporté son épouse.

"Quelle est notre contribution à la lutte contre le cancer?" C'est la question que s'est posé Moritz Werner avec son épouse Nicola en 2016, alors que la maladie s'apprêtait à emporter cette dernière. Très rapidement, l'idée de lever des fonds et de financer la recherche à travers des courses cyclistes a émergé.

"Elle aimait le vélo, se souvient le créateur du Nicola Werner Challenge, nom officiel de l'événement. Le vélo, c'est bon pour le corps et pour le cœur. C'est donc un bon moyen de lutter contre le cancer. C'est aussi un bon moyen d'être ensemble", sourit Moritz Werner.

Ce samedi, près de 200 cyclistes s'élanceront de la ligne de départ, à Paris. Trois boucles différentes sont proposées aux cyclistes cette année: un circuit de 132 km, un circuit de 207 km et un troisième de 121 km en gravel. Les trois courses débuteront de la boutique Kilomètre Zéro, située près des Champs-Elysées. Les différents tracés proposeront notamment un passage par Versailles, la forêt de Rambouillet ou encore la Vallée de Chevreuse. La ligne d'arrivée est située à la mairie du 8e arrondissement.

"On a fait des petits groupes" de cyclistes, précise Moritz Werner, pour faciliter la distanciation entre les coureurs. Menés par un cycliste expérimenté mais composés d'amateurs, de femmes, d'hommes, de jeunes ou encore de personnes âgées, ils prendront le départ toutes les 10 à 15 minutes.

Une course malgré la crise sanitaire

D'autres coureurs, près d'une centaine, participeront au Nicola Werner Challenge à travers le monde. De Berlin à Bâle en passant par Seattle, ils contribueront à leur manière au financement de la recherche contre le cancer.

Moritz Werner le concède, il aurait été "facile" d'abandonner le projet compte tenu du contexte sanitaire. Mais il a souhaité poursuivre sur sa lancée et changer de "business model". Contrairement aux années précédentes, l'inscription est gratuite. Chaque participant doit toutefois contribuer à la levée de fonds, lesquels seront reversés à l'Institut Gustave Roussy, à Paris, et au German Cancer Research Center, à Heidelberg.

Les donations sont également ouvertes aux personnes ne prenant pas part à la course. La cagnotte officielle lancée par Moritz Werner a déjà permis de rassembler plus de 16.000 euros cette année, auxquels s'ajoutent plusieurs milliers d'euros collectés via des cagnottes indépendantes.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions