BFM Paris

Messi, Cristiano Ronaldo… pourquoi tous les grands noms du foot sont envoyés au PSG à chaque mercato

Leonardo

Leonardo - ICON Sport

Le directeur sportif du PSG Leonardo a expliqué pourquoi le club de la capitale était tellement visé par ces rumeurs sur le mercato.

C’est un classique à chaque fois que l’actualité du football est un peu plus creuse, et ce début de trêve internationale n’a pas failli à la règle. Coup sur coup, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont été envoyés au PSG. C’est d’abord la radio espagnole La Cuatro, relayée par des officines pas forcément très fiables qui fait de Cristiano Ronaldo la cible du PSG pour remplacer un Kylian Mbappé qui partirait à l’intersaison pour le Real Madrid.

Puis c’est Lionel Messi, en fin de contrat en juin prochain et libre de discuter avec n’importe quel club en janvier qui a été envoyé à Paris, pour reformer le duo avec Neymar. Deux rumeurs qui ne sont évidemment pas du tout étayées par des informations venant de la direction parisienne. Déjà au coeur de l’été ces deux noms, ainsi que d’autres noms ronflants avaient été avancés. Au final, les deux recrues phares se sont nommées Moïse Kean, remplaçant à Everton (12e de Premier League en 19/20), et Danilo Pereira, milieu de terrain défensif du FC Porto.

Leonardo: "Aujourd’hui, il n’y a pas de folie"

Aux premières loges de ce jeu de dupes et d’intox, Leonardo, directeur sportif du PSG a plusieurs explications. D’abord sur le fait que les principales rumeurs viennent d’Espagne, "Il faut bien se rendre compte qu’en Espagne, il y a beaucoup de politique, d’effets d’annonce", en raison de la structure des principaux clubs, avec des socios qui élisent les présidents. Et qui dit campagne électorale, dit promesses pas forcement tenues, comme c’est le cas actuellement au Barça, qui va bientôt élire un nouveau président, qui ne sera très probablement pas Bartomeu, ce qui pourrait amener Messi à rester.

Et bien sûr, le PSG fait partie des rares clubs en Europe à à voir la surface financière pour attirer des joeuurs aux salaires astronomiques. "Tout ce qui sort autour de noms comme ça..., a sourit Leonardo. Mais dans combien de clubs un joueur de ce niveau peut jouer. 5 clubs? C'est un cercle fermé, le PSG est dans ce cercle et tout le monde parle du PSG..." a expliqué le directeur sportif parisien, avant de faire un rapide retour à uen réalité plus prosaïque. "Mais le mercato, c'est d'abord des opportunités, des moments... C'est normal qu'il y ait des choses extras comme ça. Aujourd'hui, il n'y a pas de folie."

PK