BFM Paris

SONDAGE BFM PARIS - Les Franciliens divisés sur l'efficacité du reconfinement

Photo prise à Paris, devant le Panthéon, en plein confinement, le 19 mars dernier.

Photo prise à Paris, devant le Panthéon, en plein confinement, le 19 mars dernier. - AFP

Un sondage réalisé par Yougov pour BFM Paris les 29 et 30 octobre donne une idée du regard que portent les habitants de l'Île-de-France sur les restrictions en vigueur depuis vendredi.

Quel regard portent les Franciliens sur le reconfinement? Un sondage réalisé par Yougov pour BFM Paris les 29 et 30 octobre donne un aperçu de leur ressenti sur cette mesure destinée à contenir la propagation du coronavirus sur le sol français.

67% des personnes interrogées estiment notamment que le reconfinement, entré en vigueur depuis le 30 octobre, arrive trop tard.

67% des Franciliens interrogés estiment que le reconfinement arrive trop tard.
67% des Franciliens interrogés estiment que le reconfinement arrive trop tard. © BFMTV

À en croire cette étude, les Franciliens sont pour le moins divisés sur l'efficacité du reconfinement. 45% des sondés y croient, autant n'y croient pas. 90% des interrogés assurent toutefois leur intention de respecter les mesures en vigueur.

45% des personnes interrogées estiment que le reconfinement ne sera pas efficace pour endiguer l'épidémie.
45% des personnes interrogées estiment que le reconfinement ne sera pas efficace pour endiguer l'épidémie. © BFMTV

Si ces dernières ne seront dans un premier temps valables que pendant une durée d'un mois, la question des fêtes de fin d'année inspire le pessimisme chez une écrasante majorité des interrogés (71%). 20% des habitants de la région se disent optimistes.

71% des Franciliens sont pessimistes quant aux fêtes de fin d'année.
71% des Franciliens sont pessimistes quant aux fêtes de fin d'année. © BFMTV

Près de la moitié des Franciliens vont télétravailler

Un optimisme que l'on retrouve sur le thème de l'emploi. Seuls 9% des Franciliens sondés craignent de perdre leur travail à cause du reconfinement. 46% assurent "ne pas avoir peur du tout".

Conformément aux demandes du gouvernement, une frange importante des Franciliens vont télétravailler (46%) dans les semaines à venir. Un taux bien supérieur à la moyenne nationale, fixée à 30%.

Enfin, alors que le premier confinement a donné lieu à une forme d'exode de la région parisienne vers la province, seuls 9% des interrogés assurent qu'ils quitteront la région, quand 4% n'avaient pas encore pris leur décision lorsqu'ils ont été interrogés. À court ou moyen terme, 19% des sondés entendent s'établir hors d'Île-de-France de manière définitive.

Terrain du 29 au 30 octobre 2020 - L'enquête a été réalisée via Internet sur 2304 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions