BFM Paris

Seine-Saint-Denis: un bébé mis au monde par des policiers dans la nuit du Nouvel An

Photo d'illustration

Photo d'illustration - Didier PALLAGES © 2019 AFP

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un équipage de policiers de La Courneuve a aidé une femme à mettre au monde son bébé dans une voiture.

C'est l'histoire d'un accouchement extraordinaire. Dans la nuit du Nouvel An, des policiers ont mis au monde un bébé, à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis, a appris BFM Paris de source policière.

Ce jeudi soir, Eddy, le père du nourrisson, après avoir passé le réveillon avec sa compagne et sa fille de deux ans, brave le couvre-feu pour aller voir de la famille à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Quelques heures plus tard, Eliane, sa compagne, l'appelle pour le prévenir que l'accouchement a commencé.

Le futur papa se met alors en route à toute vitesse pour rejoindre son domicile de Stains, dans le même département. Un équipage de policiers, de la brigade de nuit du commissariat de la Courneuve, stationnés sur boulevard Maxime Gorki de la même ville, repèrent sa Range Rover qui grille un feu rouge. Les policiers prennent la voiture en chasse jusqu'au domicile d'Eddy.

"Le papa nous a qualifiés de héros"

Ce dernier explique la situation aux policiers qui proposent d'escorter le couple jusqu'à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Mais au bout de quelques mètres de route, la future mère perd les eaux. Le convoi s'arrête et les policiers sont rejoints par un équipage de femmes policiers.

Le bébé, le petit Eddior, naît à 5h24, le matin du 1er janvier dans le 4x4, mais son cordon ombilical est enroulé autour de son cou. Suivant les conseils des pompiers au téléphone, une des gardiennes de la paix parvient à le dégager.

"On a l'habitude de sauver des vies mais pas de la donner. Le papa nous a qualifiés de héros. En ce moment, ça n'arrive pas souvent", a confié Célia, la policière "accoucheuse" au Parisien.

Les pompiers, arrivés sur place, ont pris le relais et conduit la famille à l'hôpital. Selon nos confrères, le bébé et ses parents se portent bien.

Fanny Rocher