BFM Paris

Paris: les toxicomanes des jardins d'Éole visés par des tirs de mortiers

Des consommateurs de crack ont été visés par plusieurs tirs de mortiers, ce samedi après-midi, à Paris dans le quartier de Stalingrad.

Ce samedi après-midi, aux alentours de 16h, les toxicomanes présents aux jardins d'Éole de Paris (18e arrondissement) ont été visés par des tirs de mortiers, a-t-on appris d'une source policière. Une vingtaine de jeunes en sont à l'origine.

Aucun blessé n'est à déplorer. Un individu a été interpellé, mais les autres auteurs des tirs ont pris la fuite. Le secteur est redevenu calme.

Les tensions se sont multipliées entre les habitants du quartier de Stalingrad et les consommateurs de crack ces dernières semaines.

Évacuation prévue des toxicomanes

Début juin, une réunion a eu lieu à la mairie du 18e pour tenter d'endiguer le problème de deal et de consommation de crack dans la capitale. La maire de Paris, a annoncé souhaiter rendre le lieu "aux riverains, usagers et enfants". Par ailleurs, Anne Hidalgo a ajouté vouloir "mettre en place tout le plan d'accompagnement pour sortir les toxicomanes de la situation dans laquelle ils sont".

Vendredi dernier, une réunion a eu lieu à la mairie du 19e avec Anne Hidalgo, les maires d'arrondissements, les associations et les collectifs de riverains. La maire de Paris a acté le fait que le parc sera bien rendu aux riverains. Les toxicomanes vont être évacués dans la nuit du 29 mai au 30, vers 1h du matin, et le lendemain quand les jardins d'Éole rouvriront, ils ne pourront plus y accéder.

Simon Azélie, Mélanie Vecchio avec Clément Boutin