BFM Paris

Paris: hécatombe chez les cygnes du bois de Boulogne, la propreté des lacs mise en cause

Plusieurs cygnes ont été retrouvés morts ces derniers jours aux abords des lacs du bois de Boulogne. Les causes exactes n’ont pas encore été établies, mais une association accuse la ville de Paris.

Une maman cygne qui essaye désespérément de réanimer son petit, sans succès. C’est la triste scène à laquelle a assisté Hilaria, une habituée du bois de Boulogne. "Ça m’a traumatisée pour la semaine", raconte-t-elle au micro de BFM TV.

Après le lac d’Enghien-les-Bains, dans le Val-d’Oise, où près de dix tonnes de poissons ont été retrouvés sans vie, c’est désormais le bois de Boulogne qui est confronté à des décès d’animaux. Une dizaine de cygnes y sont morts depuis le début de l'été.

Un drame dont les causes ne sont pas encore clairement définies. Mais pour l’association Paris Animaux Zoopolis (Paz), le problème vient du manque d’entretien des lacs.

"Chaque année à des périodes caniculaires, ça tue de nombreux animaux, les oiseaux, mais aussi les poissons. On demande urgemment à la ville de Paris de nettoyer les lacs en profondeur en pensant aux animaux qui y vivent", insiste Amandine Sanvisens, présidente cofondatrice de Paz, au micro de BFM Paris.

Quelle explication à cette hécatombe?

"Ça ressemble quand même très fortement à des cas de botulisme. On a déjà eu cette situation dans le passé en région parisienne", a expliqué le professeur Dominique Grandjean, chef du service vétérinaire des Pompiers de Paris, à l'antenne de BFM Paris ce lundi.

Le botulisme est une maladie paralytique due à la toxine botulique, produite par plusieurs bactéries. Cette toxine est favorisée par le manque d’oxygène dans son environnement. La solution pour pallier ces nombreuses morts de cygnes pourrait donc se trouver ici.

"La solution, c’est de permettre l’oxygénation convenable de tous ces lacs. Ça passe effectivement par leur entretien, et par le fait de ne pas laisser proliférer certaines plantes aquatiques qui enlèvent l’oxygène", précise le professeur.

Autopsie en cours

Il faudra toutefois attendre de savoir si le botulisme est bien à l'origine des décès des cygnes du bois de Boulogne. La canicule aurait également joué un rôle majeur dans ce phénomène, car les algues vertes prolifèrent pendant ces périodes.

La mairie de Paris a lancé une autopsie des cadavres, ainsi que des analyses complémentaires pour identifier précisément les causes de ces morts. Le 29 juin, une première vague de cadavre était découverte, avant une deuxième le 8 août dernier. En tout, une dizaine de cygnes seraient morts depuis le début de l'été.

Jérémy Losio Journaliste BFMTV